• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Match des Légendes : revivez les meilleurs moments du match Zidane VS Chabal

Les joueurs du Match des Légendes après le match pendant le clapping / © GD
Les joueurs du Match des Légendes après le match pendant le clapping / © GD

Zidane, Chabal, Wenger, Deschamps, Laporte : lundi 27 mai à Bordeaux, l'équipe de France de 1998 a affronté celle de rugby de 1999. Un spectacle qui a ravi les 23 212 supporters de Chaban ! Pour la bonne cause et aider les enfants malades et leur famille. 

Par Gaspard Dareths

Ils étaient attendus et ils n'ont pas déçu. Zidane, Chabal, Wenger, Deschamps, Papin, Barthez, Brouzet, Blanc, Pelous, après des années d'absence, les (anciens) sportifs de haut niveau sont revenus fouler la pelouse du stade Chaban pour la bonne cause.
Le "match des légendes" était organisé par Pascal Olmetta pour son association "Un Sourire, Un Espoir pour la Vie" qui soutient les enfants malades.
 
 

Un stade chauffé à blanc


Arrivés en dernier, "Zizou" et "Cartouche" ont fait sensation. Accompagnant des enfants malades, ils ont rejoint leur équipe de légendes sous les applaudissements.
  

Pour apporter le ballon, les parachutistes de l'armée de terre sont tombés du ciel (parfois à côté) avec des enfants malades.
 
Un parachutiste atterrissant au stade Chaban
 


En fauteuil roulant, ils ont ensuite donné le coup d'envoi à une première mi-temps football.

Une première partie foot


Malgré le talent des joueurs, le poids des années s'est fait sentir pendant la première mi-temps. Les sorties de terrains se sont succédé au fur et à mesure que les joueurs finissaient essoufflés.

 


Côté rugby, c'était l'occasion de discuter tranquillement, côté football, la fatigue était un peu plus honteuse.
 
Ces remplacements fréquents ont néanmoins permis un moment émouvant quand Barthez (après un but) fait rentrer son fils sur le terrain.
 
Barthez fait rentrer son fils


Heureusement, ceux qui ont remporté la première étoile ont quand même réussi à en mettre d'autres dans les yeux des spectateurs.
Zinédine Zidane et Arsène Wenger se sont disputé avec habileté et hardiesse le ballon pour le plus grand plaisir des aficionados.
 


Cela n'a pas empêché l'ancien joueur des Girondins de marquer un but à Chaban, 23 ans après avoir quitté le club où il s'est révélé.

 


Cette première partie n'a pas manqué de belles actions à l'image de la feinte de Fabien Pelous.

 

 

Regarder en intégralité la 1ère mi-temps 100% football :

Pour revoir la partie foot du match d'hier, c'est ici ►
 

 

Christophe Maé à la mi-temps


La mi-temps venue, Christophe Maé s'est invité dans les tribunes avec son harmonica et sa guitare le temps d'enflammer le stade. 
 

Les joueurs n'ont pour autant eu que peu de répit, harcelés par leurs fans pour avoir des autographes ou des photos
 

C'est ensuite Maxence, en fauteuil roulant qui a donné le top pour la seconde mi-temps, cette fois-ci de rugby-touché. Certains joueurs de foot, sentant le vent tourner, ont jugé plus sage de troquer leur maillot contre ceux de l'équipe adverse pour équilibrer les équipes.

Une seconde mi-temps rugby 


La deuxième mi-temps a mis les joueurs à rude épreuve. Même si les plaquages étaient interdits, ils se sont parfois faits craintifs.
 

Le jeu ne s'est pas fait beaucoup plus sérieux qu'à la première mi-temps. Outre les changements d'équipe, Olivier Brouzet s'est fait indécis.
En sortant de terrain, il déclare du haut de ses 2 mètres 04 " On a été bon " avant de rajouter quelques minutes plus tard, interrogé par Romain Magellan,

Je suis déçu de ma performance.

Le public, lui n'a pas l'air de l'être et multiplie les olas.

 
Ola au stade Chaban Delmas pendant le match des légendes


Les essais se sont enchaînés, les transformations pas toujours réussies. Mais finalement qu'importe, les présentateurs donnent à peine le score, le plus important, c'est de jouer, quel que soit le maillot, quelque soit le gagnant. 
 
Zidane ratant une transformation / © GD
Zidane ratant une transformation / © GD

On a surtout l'impression de voir une bande de meilleurs amis et ennemis jouer en souvenir du bon vieux temps.
On blague, on se charie, on se chamaille et on joue. Qu'attendre de plus de ce match ? Les enfants aidés, comme Maxence ont tenu ce soir quelques instants la coupe du monde et leurs idoles à portée de main.
 
Maxence, enfant handicapé aidé par l'association, a donné le top départ de la seconde mi-temps / © .NoA
Maxence, enfant handicapé aidé par l'association, a donné le top départ de la seconde mi-temps / © .NoA

 

Regarder en intégralité la seconde mi-temps 100% rugby:

Pour revoir la partie rugby du match d'hier, c'est ici ►
 

 

Coup de sifflet final

La seconde mi-temps s'arrête sur un score que personne ne regarde préférant admirer une dernière fois ces héros qui se font d'habitude si discrets. Un clapping de fin pour faire honneur au public
 

Les réels gagnants du soir, ce sont les enfants aidés par l'association "Un Sourire, Un Espoir pour la Vie" de l'ancien gardien de but Pascal Olmeta.
Créée en 2006, elle propose une aide financière et morale aux enfants malades et à leur famille. Les tickets des 23 212 spectateurs devraient aider à payer leur hébergement, leur déplacement et des voyages pour permettre aux familles de se retrouver.

A lire aussi

Sur le même sujet

La Summer League de Basket en Nouvelle Aquitaine, c'est sur .3 NOA

Les + Lus