A Mérignac, l'école de chiens guides d'aveugles recherche des familles d'accueil

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

Le centre des chiens guides Aliénor de Mérignac a organisé une journée portes ouvertes ce dimanche afin de sensibiliser le plus grand nombre à la formation des chiens pour les personnes malvoyantes.
 

Par MK avec Catherine Bouvet

Ils sont plus que des animaux de compagnie. Pour les bénéficiaires, les chiens guides sont une aide précieuse dans la vie au quotidien; le résultat d'un long et patient travail, fourni à Mérignac par le centre de formation Aliénor.


L'école élève et forme des chiens dans le but de les voir apporter plus d'autonomie, de sociabilité et de sécurité dans la vie des personnes malvoyantes. 

Formation en famille d'accueil

Ce dimanche, le centre accueillait le public, à la fois pour récolter des dons, recruter des familles d'accueil et faire se faire connaître. "L'idée c'est de montrer tout le travail que font ces merveilleux chiens. Nous sommes une vingtaine de salariés et un peu plus de cent bénévoles qui travaillons quotidiennement pour éduquer ces chiens", explique Pascale Présidente de l'association. 

Parmi les bénévoles, les familles d'accueil qui doivent former l'animal pendant environ dix-huit mois afin qu'il puisse parfaitement appréhender les lieux publics, les restaurants, les transports à l'issue de sa formation.


Il s'agit à l'issue de cette période, de pouvoir laisser partir l'animal afin qu'il puisse désormais accompagner une personne malvoyante au quotidien. Une étape vécue par  la famille de Ruffray, qui a accueilli Nuts pendant deux ans. " On l'a eu c'était un petit labrador de deux mois, on l'a tout de suite aimé, se souvient le père de famille.

On savait qu'à terme il allait s'en aller. On s'est préparé dès le début à cette idée-là. On aime les animaux, et on n'a pas voulu le faire pendant que les enfants étaient petits, on avait peur de la séparation. On a attendu qu'ils grandissent".

 

Découvrir le quotidien

Au-delà du travail des chiens, la journée permet aussi  à tout un chacun d'approcher le quotidien des personnes malvoyantes. Jean-Claude Mendiboure organisait toute la journée des ateliers "vie ma vie".  Lui-même est devenu malvoyant il y a une dizaine d'années, à la suite d'une maladie. Il proposait au public de se bander les yeux et de découvrir les environs, sans aucun repère visuel.  L'ouïe, le toucher, l'odorat sont alors particulièrement mis à contribution.



Voir le reportage de France 3 Aquitaine
 
A la rencontre des chiens guides pour personnes malvoyantes


 

 On essaie d'habituer les gens à venir vers nous. Nous on ne les voit pas, c'est à eux de se déplacer
Jean-Claude Mendiboure


"Les gens ne s'imaginent pas notre quotidien. Notre handicap n'est pas mortel, sourit Jean-Claude. On s'y adapte, mais il faut du temps."

La méthode de l'immersion lui semble la plus adaptée. "On essaie d'habituer les gens à venir vers nous. Nous on ne les voit pas. Si j'arrive dans une pièce, c'est aux personnes de se déplacer et de se rapprocher,  puisque nous ne les voyons pas et ne savons pas où elles se trouvent…"
 

Coût de la formation : 25 000 euros 

La formation des chiens-guide coûte environ 25 000 euros par tête.  Depuis 1983, l'école  de Mérignac a formé 640 chiens, qui restent en activité en moyenne pendant une dizaine d'années, avant d'aller "prendre leur retraite" chez des familles volontaires pour les accueillir.
Pour en savoir plus sur l'école de chien guide Aliénor, ou effectuer un don, c'est par ici  

Sur le même sujet

Les + Lus