• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Mérignac : La ministre des Armées annonce ce lundi en Gironde le lancement d'un nouveau programme de Rafale

Au 31 décembre 2018, 101 Rafale étaient inscrits au carnet de commandes de Dassault Aviation, dont 73 pour l’export et 28 pour la France / © S.Guynier
Au 31 décembre 2018, 101 Rafale étaient inscrits au carnet de commandes de Dassault Aviation, dont 73 pour l’export et 28 pour la France / © S.Guynier

L'armée française sera bientôt équipée de chasseurs Rafale nouvelle génération. La ministre des Armées Florence Parly est en visite ce lundi à l’usine Dassault de Mérignac où est assemblé l’avion de combat. 

Par SP

Florence Parly est en Gironde pour visiter l’usine de Dassault Aviation à Mérignac où est assemblé l’avion de combat. La ministre des Armées, va lancer un nouveau programme Rafale pour les forces françaises.  

Il s’agit de Rafale au standard F4. Les premiers exemplaires seront livrés dès 2023.

 A ses côtés, la landaise Geneviève Darrieussecq. Interrogée sur notre chaîne, dans l' édition du 12/13, la secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées affirme que ce nouvel appareil " ne signifie pas la mort du programme précédent qui va continuer à se déployer.
Il y a en cours de fabrication actuellement beaucoup de Rafale pour les pays qui en ont fait la commande mais aussi pour l'armée française qui va encore recevoir 28 avions entre 2022 et 2024 de modèle 3 et qui pourront ensuite progresser un modèle 4".

Cette nouvelle version de l'avion de chasse assemblé par Dassault propose un appareil "d'une qualité jamais encore égalée", "garantie pour notre souveraineté"", mieux connecté et avec des capacités d'action renforcées car il "pourra porter les nouveaux missiles A2SM 1000 kg", précise  Florence Parly.

Cette commande estimée à 2 milliards d’euros est importante pour le constructeur aéronautique qui emploie 1.400 personnes à Mérignac et fait travailler de nombreux sous-traitants.

 "Ce sont Safran, Thalès, MBDA et Dassault, ces quatre grands groupes, mais aussi des centaines de PME, de start-up, de sous-traitants qui auront de l'activité et des commandes grâce à ce projet". Au total, ce sont 2.500 à 5.000 emplois directs et indirects qui vivront grâce au standard F4", a-t-elle souligné.

Ce nouvel appareil est prévu dans la loi de programmation militaire 2019-2025 de près de 300 mds d'euros, qui acte "la modernisation complète et le renouvellement aussi de notre aviation de chasse".


Grâce aux différents contrats signés pour la vente de Rafale à l’Inde, le Qatar et l’Egypte, les ateliers de Dassault en Gironde  sont déjà assurés de tourner à plein régime d’ici à 2021.

 
Le nouveau Rafale ou la promesse d'un carnet de commandes

 

Sur le même sujet

Convention Education nationale - Seaska

Les + Lus