Un mort tous les 5 jours sur les routes de Gironde : la campagne choc des pouvoirs publics

Un camion immatriculé en Espagne s'est encastré dans un deuxième immatriculé au Portugal. Deux chauffeurs routiers sont morts dans ce carambolage entre 6 camions sur la RN 10 mercredi 25 octobre vers 10 h 30 / © Sylvie Tuscq-Mounet
Un camion immatriculé en Espagne s'est encastré dans un deuxième immatriculé au Portugal. Deux chauffeurs routiers sont morts dans ce carambolage entre 6 camions sur la RN 10 mercredi 25 octobre vers 10 h 30 / © Sylvie Tuscq-Mounet

Depuis deux ans, le nombre de tués sur les routes est en nette augmentation en Gironde. Les pouvoirs publics lancent mercredi une campagne de communication. Un slogan : "80 morts par an sur les routes de Gironde, changeons nos comportements" décliné dans des lieux qui parlent aux Girondins. 

Par Hélène Chauwin

Hasard du calendrier, hier, alors que la route était verglacée et qu'un épais brouillard réduisait la visibilité, un spectaculaire carambolage s'est produit sur les quais entre Bordeaux et Bégles, impliquant 13 voitures et faisant deux blessés graves. 


Selon Samuel Bouju, directeur de cabinet de la préfecture de Gironde, les usagers n'adaptent pas assez leurs comportements. Il met en avant une baisse de l'attention et un relâchement des usagers de la route pour expliquer la hausse des décès 

Le constat est sans appel : les chiffres de la sécurité routière ont baissé de 2012 à 2015. Depuis ils sont en hausse et ce malgré les campagnes de prévention ou de répression.
  • 77 accidents mortels -82 morts en 2016
  • 68 accidents mortels -73 morts entre le 1er janvier et le 28 novembre 2017.


En cause ? toujours les mêmes facteurs : vitesse alcool ou stupéfiants dont la consommation semble se banaliser mais aussi le non port de la ceinture, constaté dans au moins trois décès cette année. 

L'utilisation du téléphone portable viendrait aggraver la situation. Les usagers de la route qu'ils soient au volant, sur leur bicyclette ou à pied, en font un usage de plus en plus fréquent pour écrire des SMS, envoyer des vidéos sur les réseaux sociaux ou se géolocaliser.  Ils sont alors moins attentifs aux dangers qui les entourent. 

La préfecture, le Conseil Général, Bordeaux Métropole, la Mairie de Bordeaux, avec le soutien de la région ont décidé de lancer une campagne spécifique à la Gironde. Des affiches de différents formats, des messages dans la presse écrite à la radio sur internet seront diffusés. 
La campagne sera renouvelée au début des quatre saisons l'an prochain. Les usagers de la route n'adaptant pas leurs comportements aux changements climatiques. 

Les visuels évoquent des lieux et des situations qui font partie du quotidien des Girondins : une route de platanes : 

Une jeune fille qui conduit en envoyant une vidéo à ses amis pour dire qu'elle arrive mais qui n'arrive jamais, ou encore une autre qui traverse  une route en vélo. 



Les pouvoirs publics veulent réveiller la conscience de tous les usagers de la route, leur rappeler leur responsabilité. 


Sur le même sujet

Bordeaux : chez Saunion, les chocolats de Pâques se réinventent

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés