"On est complètement sous l'eau." Pour les élections européennes, les inscriptions abondent dans les mairies

La veille de la clôture des inscriptions sur les listes électorales pour les Européennes 2024, les mairies girondines connaissent une véritable affluence. Les moins de 35 ans sont les principaux concernés.

Il n'est pas encore dix heures ce matin, mais déjà le monde afflue devant l'Hôtel de ville de Bordeaux. Sous quelques gouttes, les parapluies sont de plus en plus nombreux et la file d'attente s'allonge pour pénétrer dans la mairie girondine. Dans la queue, beaucoup se sont pressés avant la clôture des inscriptions aux listes électorales pour les Européennes 2024, prévue vendredi 3 mai, inclus. Michel Dubois est responsable du bureau d'élections à Bordeaux. Depuis plusieurs jours, il constate un net regain d'intérêt pour les élections européennes. "On est complètement débordés, lance-t-il. C'est signe qu'on a un corps électoral en bonne santé."

Pic surprise d'inscriptions

Les électeurs avaient jusqu'au 1ᵉʳ mai au soir pour s'inscrire en ligne et ils disposent de deux jours supplémentaires pour se rendre directement en mairie et remplir le formulaire papier. Sur les trois derniers jours à Bordeaux, les demandes d'inscription ont grimpé de 1 700  à 5 000 ce jeudi au matin, portant le nombre d'inscrits sur les listes électorales à 163 527 à quelques jours de l'échéance, soit 9 % de plus qu'en 2019.  Même constat du côté de Blanquefort où la municipalité relève un pic d'inscriptions en ligne la journée du 1ᵉʳ mai.

En 2019, ça n'avait pas généré un engouement aussi massif.

Michel Dubois

responsable du service d'élections à Bordeaux

"On ne s'attendait pas du tout à voir le nombre d'inscrits autant augmenter au dernier moment. S'ils n'avaient pas l'intention de voter, ils ne feraient pas l'effort. Quelque chose se passe", avance Michel Dubois, responsable du service d'élections à Bordeaux. 

Une participation en hausse ?

En 2019, les élections européennes avaient été particulièrement marquées par un rebond du taux de participation à 51 % après un long déclin. Pourtant, un sondage Ipsos réalisé pour Le Monde, prévoit un léger recul des intentions de vote pour les Européennes 2024 à 45 %.

Une autre enquête, cette fois-ci réalisée par Ifop-Fiducial publié par Le Figaro, augure un taux d'abstention des 18-34 ans estimé à 76 %. Des prévisions qui contrastent avec le profil des derniers inscrits sur liste électorale à Bordeaux. Parmi eux, "beaucoup de jeunes de moins de 35 ans", relève Michel Dubois qui note un nombre conséquent de premières inscriptions sur liste électorale. "Je pense qu'ils sont très sensibles à l'actualité, c'est rassurant qu'ils s'intéressent à ces élections intermédiaires", souligne-t-il.

"Un meilleur futur possible"

À 18 ans, Mathys qui étudie la littérature anglaise à l'université Bordeaux Montaigne votera pour la première fois pour les Européennes. "La jeunesse est dans beaucoup de mouvement et c'est dommage qu'elle n'aille pas s'impliquer dans le processus électoral", regrette l'étudiant qui note un réel désintérêt pour ces élections dans son entourage. 

On se doit de voter.

Mathys

étudiant en première année LLCER à Bordeaux

"Les gens ont du mal à voir comment les directives européennes les affectent directement", tente d'expliquer Mathys. Pour Virgile, âgé de 20 ans, ces élections résonnent particulièrement avec "les conflits qui ont lieu aujourd'hui". "Si l'on veut assurer le meilleur futur possible, je pense que cela doit se faire par le plus de biais possible, et notamment par l'Union européenne", indique-t-il.

Dernière ligne droite

Les électeurs ont donc jusqu'au vendredi 3 mai, inclus, pour se manifester en mairie dans le but de figurer sur les listes électorales. D'ici là, en mairie, on espère "avoir le temps d'absorber toutes ces nouvelles inscriptions d'ici juin". "On est sous l'eau, on va rester très tard et ce soir et arriver très tôt demain", sourit le responsable du service élections à Bordeaux, Michel Dubois.

Pour rappel, les élections européennes se dérouleront le 9 juin 2024. La campagne officielle débutera le 27 mai pour s'achever dans la soirée du 7 juin.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité