Panne électrique sur le réseau SNCF : jusqu'à 6 h 50 de retard pour les trains dans le Sud-ouest

En plein pic de chaleur, des passagers de la SNCF doivent rester patients. Une panne électrique provoque des retards entre le Pays basque, Bordeaux Tarbes et Paris.

Le retour à la normale est annoncé dans la soirée par la SNC. Le trafic ferroviaire a été "fortement perturbé" une partie de la journée, en plein week-end de retour des vacanciers, a annoncé la SNCF, avec des trains supprimés et jusqu'à 6h50 de retard pour les TGV.

La chute d'une caténaire aurait provoqué une panne électrique sur l'axe Hendaye-Bordeaux, sans lien avec la chaleur. Un "défaut d'alimentation électrique" entre Labouheyre et Ychoux, à environ 70 km au sud de Bordeaux, est survenu vers 8h00 samedi matin et n'a pu être réparé que dans l'après-midi, interrompant le trafic sur l'une des deux voies de circulation. L'autre est restée en service,
"Ça circule, avec des temps de parcours un peu plus long et des suppressions pour certains trains", a déclaré à l'AFP une porte-parole de la SNCF, alors que la compagnie a fait état de retards compris entre "1h00 et 6h50" selon les TGV.

400 passagers en rase campagne

Au moment de la panne, un TER Hendaye-Bordeaux s'est retrouvé bloqué en pleine voie et les 400 voyageurs à bord n'ont pu être pris en charge qu'aux alentours de midi, a précisé cette porte-parole. "Les voyageurs ont été transbordés, on les a basculés sur un autre train. Ils ont été acheminés un peu plus tard", a-t-elle indiqué, alors que le département des Landes était classé en vigilance jaune en raison des fortes chaleurs, avec 35°C enregistrés à Dax samedi.

Des dizaines de passagers ont donc pris leur mal en patience à la gare Saint-Jean de Bordeaux  la mi-journée. Cette famille venant de Paris "n'en peut plus, avec les enfants. On est onze personnes". Voilà cinq heures qu'elle attend de partir pour rejoindre son lieu de vacances, Mimizan mais les trains pour les Landes sont annulés. Deux vacancières arrivées de Paris pour Dax sont philosophes en évoquant la panne à l'origine de tous ces retards. "Ils n'y peuvent rien." 

Les réparations ont été achevées vers 16h00.  "C'est une problématique technique d'un composant du câble qui a lâché.", précise la SNCF.

(Agence France Presse)

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité