Pays basque : mesures de restriction du nombre de locations Airbnb

La côte basque attire la foule, les propriétaires de logement "Airbnb" ne pourront dorénavant en mettre plus d'une en location sur la célèbre plateforme américaine. / © Christian Böhmer / MAXPPP
La côte basque attire la foule, les propriétaires de logement "Airbnb" ne pourront dorénavant en mettre plus d'une en location sur la célèbre plateforme américaine. / © Christian Böhmer / MAXPPP

Au Pays basque, les propriétaires qui louent sur Airbnb sont dans le collimateur de l'agglomération Pays basque. Une nouvelle réglementation vise à freiner l'envolée des locations saisonnières entre particuliers.
 

Par Christine Le Hesran

C'est l'exploision des annonces saisonnières sur la côte basque qui a fait réagir. On compte aujourd'hui 8 000 maublés en location via la plateforme Airbnb sur la côte basque. Trop c'est trop pour le conseil d'agglomération Pays basque qui entend dorénavant limiter la mise en location à un ou deux logements selon les zones géographiques. 
 

A Biarritz, la concurrence est rude pour les professionnels du tourisme. 2 200 logements ainsi loués en 2016, 3400 deux ans plus tard. Les élus se sont emparés du dossier pour voter une nouvelle réglementation applicable au 1er ,janvier 2020.

Dans les faits aujourd'hui, quand un propriétaire veut louer son bien sur Airbnb, il doit s'enregistrer auprès de la mairie. Ce numéro doit apparaître sur le bien à la location sur la plateforme.


Dans la zone 1, d'Anglet à Hendaye en longeant la côte, une seule location par propriétaire sera possible. Une seule autorisation sera délivrée pour mettre en location un logement sur Airbnb. 

Ça va dans le bon sens, c'est un premier pas. C'est une concurrence compliquée, déloyale. 
Annie Koors - Hôtelière à Biarritz -


Dans le viseur également, les propriétaires de la zone 2, délimitée par les élus de l'agglomération. Elle s'étend d'Ascun à Bayonne en passant par Arcangue. Là aussi les logements saisonniers sont très prisés des vacanciers et les locataires ont de plus en plus de mal à se loger. Pour tous ces secteurs où la pression est forte pour trouver un logement à l'année en location, comme à Bordeaux, " L'objectif est de faire en sorte de pousser pour que les gens fassent de la résidence principale et pas de la résidence secondaire. explique Paul Baudry, élu et Vice-président de l'Agglomération Pays Basque

On voit bien que beaucoup de propriétaires ne veulent pas louer à l'année. Ce serait bien que le législateur nous acocmpagne pour que les gens louent à l'année.
Paul Baudry

Car pour l'heure les élus basques se débrouillent seuls pour trouver la formule qui limitera les dégâts sur ces secteurs très recherchés. 
En périphérie de la côte basque, le nombre de location saisonnière par propriétaire reste libre, elle n'est pas limitée. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus