Déconfinement : les surfeurs presque à l’eau dès le 11 mai

Les mesures prises par le gouvernement ouvrent la porte à une reprise du surf à partir de lundi. Le feu vert définitif sera donné par les préfets sur demandes des maires des communes concernées. 
Les surfeurs fixés aujourd'hui ou demain pour retrouver l'océan.
Les surfeurs fixés aujourd'hui ou demain pour retrouver l'océan. © Sebastian Leon/ Unsplash
A la fédération française, chez eux où ils regardent leurs planches avec impatience, tous les surfeurs ont scruté  fébrilement la moindre information en provenance de l'Assemblée Nationale. Les députés en terminaient aujourd'hui avec le vote de la prolongation de la loi d'urgence sanitaire.
L'amendement "surf" a été retiré pour être réécrit.
Il a été débattu  ce matin ou en début d'après-midi lors des questions orales au gouvernement, avant la présentation du plan de déconfinement à 16 heures. 

Le monde du surf et les élus qui ont plaidé pour une ouverture des plages dans le cadre d'une activité physique ont été entendus. 

Dans un communiqué publié en fin de journée, la fédération francaise de surf annonce que les mesures du gouvernement dans le cadre du déconfinement 

permettraient d'autoriser la pratique sportive individuelle du surf et de ses disciplines associees à compter du 11 mai. La fédération s'en félicite.
 

 

 

Aux préfets et aux maires de cadrer la pratique

Les préfets, sur demande des maires concernés, seront chargés de mettre en oeuvre la pratique et les mesures sanitaires à respecter. Un dispositif porté dès l'origine du projet par la fédération et ses clubs.
La FFS appel d'ailleurs les pratiquants, licenciés ou non, au strict respect des règles qui seront mises en place. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
surf sport sports nautiques déconfinement société région nouvelle-aquitaine politique pays basque nature parcs et régions naturelles