Bordeaux et Talence : au moins sept églises taguées de messages injurieux

Ce dimanche 19 janvier au matin, des graffitis injurieux ont été découverts sur au moins sept églises de Bordeaux et Talence. Les maires de deux communes concernées ont porté plainte. 

L'un des graffitis découverts sur l'église Saint-Croix de Bordeaux ce dimanche. L'inscription qui fait références aux affaires de pédocriminalité au sein de l'Eglise Catholique, alors que le procès du père Preynat vient de s'achever à Lyon.
L'un des graffitis découverts sur l'église Saint-Croix de Bordeaux ce dimanche. L'inscription qui fait références aux affaires de pédocriminalité au sein de l'Eglise Catholique, alors que le procès du père Preynat vient de s'achever à Lyon. © France 3 Aquitaine
Au moins sept églises de Bordeaux et son agglomération ont été dégradées dans la nuit de samedi à dimanche 19 janvier, avec diverses inscriptions injurieuses, certaines faisant référence aux affaires de pédocriminalité au sein de l'Eglise catholique. 

Il s'agit de Notre-Dame, Saint-Paul, Sainte-Croix, Sainte-Eulalie, Saint-Eloi et la basilique Saint-Seurin à Bordeaux, ainsi que Notre-Dame à Talence, selon les informations communiquées par le vicaire général du diocèse de Bordeaux, le père Samuel Volta.

Une liste qui peut encore être amenée à évoluer. 
   
Une inscription sur l'église Saint-Paul.
Une inscription sur l'église Saint-Paul. © France 3
Un employé nettoie une inscription sur les murs de Sainte-Croix, à Bordeaux.
Un employé nettoie une inscription sur les murs de Sainte-Croix, à Bordeaux. © France 3
#Mange ton père, inscrit sur les portes de l'église Saint-Paul.
#Mange ton père, inscrit sur les portes de l'église Saint-Paul. © France 3 Aquitaine
Sur les murs de l'Eglise Saint-Eloi
Sur les murs de l'Eglise Saint-Eloi © France 3


Le maire de Bordeaux, Nicolas Florian, "dénonce ces actes avec la plus grande fermeté", et ajoute qu'une plainte a été déposée par la municipalité. 
 
Le maire de Talence Emmanuel Sallaberry a également réagi en annonçant un dépôt de plainte. 
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société faits divers