En quête de fraîcheur à Bordeaux ? Six musées municipaux gratuits cet été

Jusqu'au 31 août, les six musées de la ville Bordeaux sont accessibles gratuitement. Pourquoi ne pas aller s'y rafraichir ?

Les baskets ont rapidement un moyen de se démarquer et de montrer son appartenance à un milieu ou un sport. Exposition au musée des arts décoratifs de Bordeaux.
Les baskets ont rapidement un moyen de se démarquer et de montrer son appartenance à un milieu ou un sport. Exposition au musée des arts décoratifs de Bordeaux. © Julie Chapman / France 3 Aquitaine
Alors que la chaleur sera encore assommante dans les rues de Bordeaux ce dimanche 9 août, pourquoi ne pas en profiter pour visiter l'un des six musées municipaux ?

Dans le cadre de la programmation "un été à Bordeaux", ils sont accessibles gratuitement jusqu'au 31 août. Mais n'oubliez pas vos masques ! 
 
Pour les plus petits, le Museum de Bordeaux sera le plus divertissant, avec sa multitude d'animaux empaillés spectaculaires et son approche ludique de la biodiversité.

Il propose également un espace de médiation dédié aux moins de six ans.
 

Si vous êtes plutôt amateur de culture contemporaine, le Musée des Arts décoratifs et du Design propose une étonnante exposition temporaire intitulée "Playground - Le design des sneakers" qui retrace l'évolution des chaussures de sport et leur place dans notre société mondialisée.
 
Attention, en raison du coronavirus, le nombre de visiteurs est réduit, et il faudra peut-être patienter avant de pouvoir pénétrer dans l'espace d'exposition. 

Plutôt branché création contemporaine  ? Au CAPC, vous pourrez découvrir une sélection d'oeuvres construites en réaction au confinement, "Le cours des choses" Comment les artistes interpretent-ils cette période si particulière ? 
 
Au Jardin botanique, sur la rive droite de Bordeaux, outre les serres regorgant de végétaux exotiques, vous pourrez admirer les photographies de Thomas Balaÿ et ses "icones végétales", une autre vision des succulentes et orchidées. 
 
Au Musée d'Aquitaine, retour en enfance ! Enfin, l'enfance vue par les artistes au XIXe, comme l'explique ci-dessous Régine Bigorne, commissaire de l'exposition. 
 
Enfin, au Musée des Beaux-Arts, c'est "l'intelligence de l'oeil" du collectionneur Robert Coustet, disparu à l'automne dernier, qui est à l'honneur, au travers d'une sélection de 80 oeuvres du 18e au 20e siècle issues de sa collection personnelle et offertes au musée. 
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
canicule musée culture tourisme économie histoire idées de sorties sorties et loisirs