La région Nouvelle-Aquitaine "relativement épargnée par la hausse de la mortalité " en 2020

L'INSEE revèle ce mercredi 20  janvier qu'entre mars et décembre 2020, 2 100 décès toutes causes confondues de plus qu'en 2019 ont été répertoriés en Nouvelle-Aquitaine.

Unité Covid 19 CHU de Bordeaux - image d'illustration -
Unité Covid 19 CHU de Bordeaux - image d'illustration - © Luc Nobou MAXPPP

"La région a été relativement épargnée par la hausse de la mortalité" relate le bulletin de l'INSEE. Le nombre encore provisoire de décès survenus en Nouvelle-Aquitaine depuis le 1er mars 2020 est de 55 650, à noter que c'est toutes causes confondues. Soit un surcroît de 2 100 décès, soit une augmentation de 3,9 %.
En comparant à l’échelle de la France sur la même période, le surcroît des décès de 2020 est de 61 400, soit 12,4 % d’augmentation.
Dans notre région, l’augmentation des décès se concentre entre les mois de septembre et décembre.

L'exception de mars à août


Contrairement à ce qui est observé en France, il n’y a pas eu de hausse des décès en Nouvelle-Aquitaine entre mars et août 2020. Les décès des personnes de moins de 65 ans ont même plutôt reculé.
À partir de septembre, la surmortalité  est constatée dans toutes les tranches d’âge pour les hommes, et pour les femmes à partir de 65 ans. Elle s’intensifie progressivement avec l’âge, pour dépasser systématiquement 10 % à partir de 75 ans.

Augmentation à partir de septembre

Depuis septembre, les personnes âgées de 75 ans et plus concentrent à elles seules 87 % du total du surcroît des décès enregistrés dans la région, dont 60 % pour les personnes âgées de plus de 85 ans. Au niveau national, ces proportions sont respectivement de 81 % et 55 %.
Les hommes représentent en effet 60 % des décès supplémentaires observés entre mars et décembre 2020, contre 53 % au niveau national. Cette différence a été notable entre mars et août 2020.
Les données de cette étude sont provisoires et doivent être interprétées avec prudence. D’une part, les décès supplémentaires survenus en 2020 ne reflètent pas uniquement les conséquences de la Covid-19 ; ils dépendent notammennt de facteurs tels que la pyramide des âges, et peuvent fluctuer d’une année sur l’autre prévient l'INSEE.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société