SÉRIE. Plongez à la découverte des sous-sols de Bordeaux

Et si on vous emmenait dans les entrailles de la métropole ? On y apprendrait la richesse de ses sous-sols d’un point de vue géologique, historique et biologique avec la faune qui y habite...

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

On vous propose de découvrir où et comment l’eau parcourt  la métropole et pourquoi elle fait l’objet d’une surveillance particulière. Notre équipe s'intéresse aussi à la question de  la sécurité en sous-sols : les pompiers girondins sont formés à l’extinction de feux, mais aussi aux interventions dans ces milieux contraints. 

De son terroir viticole à la pierre de ses façades, Bordeaux doit beaucoup à son sous-sol dont la formation date d’une époque lointaine et marine. Une géologie marquée par la présence de la Garonne mais aussi par le relief, rive droite, qui a abrité quelques carrières. Aujourd’hui, une autre ressource est d’actualité : la géothermie.


La métropole bordelaise est connue pour son climat océanique et les averses qui le caractérisent .Tout au long de son développement, la ville dû faire face à des épisodes d'inondations, et adapter ses réseaux de collectes souterrains. Dans les années 80, de grands travaux ont été lancés pour creuser de nouveaux collecteurs permettant de contenir ces eaux pluviales avant de les rejeter, à marées descendantes dans la Garonne. Nous sommes allés y jeter un coup d'œil...

A chaque période de grands travaux, lors de fouilles ou par accident, l’Histoire semble se rappeler à nous. Que ce soit l’époque médiévale ou de la dernière guerre, les sous-sols de Bordeaux portent les stigmates de ces temps révolus. De lieux parfois méconnus ou interdits à la visite…


Les agents qui entretiennent les réseaux d’eaux usées ou pluviales de Bordeaux croisent parfois le chemin de certains… Les rats font l’objet d’une lutte des services comme la SABOM mais, plus en périphérie, ce sont les ragondins qui prennent leurs aises et pour lesquels on adapte des pièges.


Le SDIS 33 disposent d’un groupe dit « d’engagement longue durée » formé de 3 corps déjà spécialisés. Ils sont entraînés régulièrement à des opérations impliquant des manœuvres de feu en milieux contraints tels que le parking des Salinières qui a marqué les esprits, en mai 2019. 

Une série de Catherine Bouvet et  Sylvie Tuscq-Mounet

Montage : Christophe Varone

Retrouvez votre série Bordeaux métropole du lundi au vendredi à 18h50
et en REPLAY ICI