Vélo route, bonus co-voiturage... Alain Juppé veut changer la mobilité sur Bordeaux métropole

Alain Juppé lors de sa conférence de presse de rentrée / © France 3 Aquitaine / L. Cagnato
Alain Juppé lors de sa conférence de presse de rentrée / © France 3 Aquitaine / L. Cagnato

Le président de Bordeaux métropole a tenu sa conférence de presse de rentrée ce vendredi. Plan vélo, développement du tramway, bonus co voiturage… Alain Juppé a fait le point sur les projets de la métropole sur la mobilité.
 

Par Maïté Koda

Comment allons-nous circuler dans Bordeaux les prochaines années ? Alors que les bouchons s'accumulent sur la rocade et les quais, le maire de Bordeaux a tenu sa conférence de presse de rentrée ce vendredi matin.

Reconnaissant la surcharge de la rocade "qui resterait sous-dimensionnée même à deux fois trois voies", Alain Juppé a en revanche beaucoup insisté sur le développement du tramway.

 

Tramway : de nouvelles mises en service en 2019

La mise en service de la ligne D entre les Quinconces et la mairie du Bouscat devrait intervenir fin 2019, selon le maire, qui a assuré qu'en dépit des nuisances pour les riverains et commerçants, "les travaux se déroulent de manière satisfaisantes".


Quant à l'extension de la ligne C jusqu'à Villenave d'Ornon, elle sera mise en service début 2019. Aucune décision n'a en revanche été prise concernant la desserte de Gradignan, a poursuivi Alain Juppé, démentant ainsi les articles annonçant l'ouverture d'une concertation sur l'ouverture d'une liaison entre Gradignan et Pellegrin.

Plus généralement, c'est tout le réseau de la métropole qui va être amélioré. "Nous avons décidé d'injecter de nouvelles rames, de 100 à 130 rames en 2020, pour renforcer les dessertes et assurer la maintenance des rames existantes".
 
 

Un bonus mobilité


Autre annonce : mettre en place un bonus mobilité pour les conducteurs  de la métropole, notamment ceux amenné à traverser la Garonne, afin de les inciter à pratiquer le co-voiturage ou décaler leurs horaires. Les trajets les plus vertueux, enregistrés via une application permettront aux conducteurs de récupérer des points leur donnant droit à un cadeau (vélo électrique, vélo, abonnement TBM…)

 

Des pistes cyclables plus larges

Le vélo : 13% des habitants de la métropole se déplacent à vélo, et ils sont 19% dans la ville de Bordeaux. Un nouveau plan vélo est en cours, sous l'impulsion de la maire de Bruges Brigitte Terraza  a souligné Alain Juppé ce vendredi. Une mission s'est rendue au Danemark étudier les comportements des habitants d'un pays très "vélo friendly".


 "Ce qui déclenche la pratique du vélo c'est la sécurité (…) ", a assuré Alain Juppé. Les études ont par ailleurs démontré que la défense de l'environnement n'était pas la principale préoccupation des cyclistes, qui, quand ils privilégient le vélo à  tout autre mode de déplacement, le font pour des raisons de praticité et de gain de temps.



"Il faut donc des pistes plus larges, qui ne s'interrompent pas, et sont sécurisées". Tout un programme pour la métropole, qui envisage la construction d'une "vélo route", une route large et uniquement dédiée au vélo. Coût total du plan vélo : 70 millions d'euros

 

Un moratoire sur le stationnement

Le sujet a longtemps fait grincer des dents dans Bordeaux. "Nous avons commis une erreur", a reconnu Alain Juppé. Une erreur dans l'application du stationnement payant, notamment dans le quartier Saint-Augustin. Une décision prise alors que les fameux "gilets rouges" renforçaient le contrôle des voitures.
"J'ai donc décidé de faire un moratoire sur l'extension du stationnement payant, sauf demande express des habitants d'une rue ou d'un ensemble de rue". Par ailleurs 1 600 nouvelles places sont prévues dans les prochains mois dans les parcs relais.

 




 

Sur le même sujet

L'interview de Kevin Mayer avant le Décastar 2018

Les + Lus