VIDÉO. Emploi : la nouvelle donne du travail en Nouvelle-Aquitaine

replay

Malgré un taux de chômage de 6,5 % inférieur à la moyenne nationale, la Nouvelle-Aquitaine offre des visages contrastés sur le plan de l'emploi. Dimanche en Politique pose ses caméras à Darwin, l’écosystème bordelais où le travail est envisagé autrement.

Quels sont les secteurs porteurs ?
Pourquoi la main d’œuvre manque dans le secteur de l’hôtellerie restauration ?
Quel est l’impact de la pandémie ?
Quelle est l'incidence du recul de l’âge de départ à la retraite sur le marché du travail ?

La nouvelle donne 


Le marché de l’emploi en France et en Nouvelle-Aquitaine subit des mutations profondes. La pandémie de Covid-19 l’a totalement bouleversé : avènement du télétravail, besoin de se retrouver dans une activité professionnelle qui correspond à ses envies, volonté d’indépendance et de vivre autrement. Mais cela n’est pas aussi simple à concrétiser.

Certes, la Nouvelle Aquitaine fait mieux que le reste de l’hexagone avec un taux de chômage de 6,5 % mais certains secteurs connaissent de grandes difficultés pour recruter de la main d’œuvre qualifiée. L’exemple le plus frappant, c'est le secteur de l’hôtellerie restauration. Sur la côte basque notamment, les professionnels manquent alors que le tourisme est un secteur clé de l’économie dans la région. Depuis la crise estivale, où des restaurants étaient contraints de fermer un jour par semaine faute de personnel, le secteur est toujours en souffrance

Le marché du travail doit s’adapter

À la Souterraine, la deuxième ville de la Creuse, après le départ d’entreprises ou des cessations d’activité, d’autres sociétés choisissent de s’y implanter. Par exemple, le groupe de maroquinerie Rioland prévoit d’embaucher 350 personnes.

La formation est-elle la clé de la réussite ?

Gros plan sur le centre de formation agréé par l’état à Poitiers pour la formation des futurs agents de la société de bus Vitalis. Anthony y a trouvé un travail. D’autres utilisent leur compte personnel de formation. Cécile travaillait dans le social, dans sa deuxième vie, elle est désormais tapissière dans la Vienne...

"Monter sa boîte"

Issus de quartiers défavorisés, certains se lancent dans l’aventure grâce notamment à la maison de l’emploi. À Bordeaux, chaque année, ils sont 240 porteurs de projets à se lancer. Seul un tiers réussissent à la fin.


L’emploi autrement, c'est peut-être un modèle que développe l’écosystème de Darwin. Dans une ancienne caserne désaffectée de la rive droite de Bordeaux, 1800 emplois : commerçants, salariés, portes de projets, un chocolatier… au sein du campement. C'est depuis ce lieu emblématique que Nicolas Morin reçoit ses invités :

Retrouvez tous les numéros de "Dimanche en politique" sur la plateforme france.tv

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité