• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

VIDEO : Nicolas Hulot toujours mobilisé mais inquiet pour l'avenir de l'humanité

Nicolas Hulot au festival Climax de Bordeaux en compagnie du chef papou Mundiya Kepanga / © Christine Le Hesran
Nicolas Hulot au festival Climax de Bordeaux en compagnie du chef papou Mundiya Kepanga / © Christine Le Hesran

La parole de Nicolas Hulot s'est faite rare depuis qu'il a claqué la porte du gouvernement d'Edouard Philippe en août 2018. Il s'exprime dans cet entretien, réalisé à l'occasion de sa venue au festival Climax à Bordeaux le 7 septembre 2019.

Par Christine Le Hesran

Nicolas Hulot est toujours mobilisé, la preuve il est au milieu des festivaliers de Climax, rassuré de voir que les consciences sont encore en éveil. Ici, ce sont des convaincus qui viennent renforcer leur point de vue. Il reste encore beaucoup à convaincre sur la planète. Les Etats, les politiques, les industriels, et tout un chacun. 

Quelle est aujourd'hui sa vision de la planète ? De ce que l'on peut encore faire ?
Déterminantion, vision réaliste d'un monde qui risque le chaos. Il en appelle plus que jamais à l'union. 
 

Il y a cet espèce de paradoxe, les consciences sont largement éveillées. Vous aurez toujours un carré d'irréductibles qui pensent que l'économie, la science, la technologie viendront au secours de l'humanité mais je pense que globalement chacun prend conscience que nous sommes à un moment délicat où on peut basculer dans un monde meilleur ou dans un monde chaotique. 
Nicolas Hulot

"Qu'est ce qu'on faire pour transformer cette énergie en force irrésistible qui influence la société ? "

> Cet entretien de cinq minutes a été réalisé à l'occasion de sa venue au festival Climax à Bordeaux ce samedi 7 septembre 2019.

 

Nicolas Hulot en appelle à un changement de modèle radical de la société et de l'économie dominante basée sur la compétition. 

Il faut être réaliste, on est dans une situation tendue. Pour l'instant, je n'ai pas trouvé l'équation mais ce que je sais, c'est que la priorité c'est de ne rien faire qui ajoute de la division


Il salue la mobilisation des jeunes avec le mouvement Youth For Climat mais se désole du jugement de certains adultes et politiques qui ne les prennent pas au sérieux et qui tournent en dérision leur action, à l'image de Greta Thunberg. 

Nicolas Hulot pense fortement aussi aux peuples autochtones mal-menés depuis longtemps et qui sont les plus vulnérables aujourd'hui face aux destructions massives sur la planète. 

Le militant écologiste est partagé entre espoir d'une société qui se mobilise progressivement et fatalisme lorsqu'est évoqué le comportement des Etats, à l'image du Brésil.  

Sur le même sujet

La compagnie Introdanse a ouvert la 29e édition du festival Le temps d'aimer à Biarritz

Les + Lus