Virginie Calmels limogée par Laurent Wauquiez car elle l’avait critiqué

Laurent Wauquiez a mis un terme aux fonctions de la vice-présidente déléguée des Républicains, Virginie Calmels. Alain Juppé lui apporte son soutien ce soir. 

C'est une source proche de la direction des Républicains qui l''annonce à l'AFP en ces termes : "La dérive continue dans le jeu personnel n'était plus acceptable", a fait valoir dimanche soir une source dans l'entourage de Laurent Wauquiez.
Les Républicains n'ont pas tardé : ils ont publié un court communiqué vers 21 heures, annonçant la nomination de Jean Leonetti en remplacement de Virginie Camels en N° 2 du parti. Trop de remise en question pour le leader du parti et son équipe. Voilà ce que signifie ce communiqué de presse visible sur ce tweet posté ce dimanche soir : 



Fortes dissenssions depuis plusieurs jours


L'adjointe d'Alain Juppé confiait hier au Parisien en parlant déjà au passé :  " Moi, j’ai cru avec sincérité à sa volonté de rassemblement et j’ai soutenu ses propositions, car je suis pour un régalien fort. Mais je ne suis pas non plus son clone, je ne suis pas dénaturable. Et depuis son élection, il démontre au fur et à mesure des jours qui passent qu’il semble être uniquement là pour défendre sa propre ligne. Il estime qu’il doit son élection qu’à sa seule présence. Je ne partage pas cette vision."

Elle avait récemment critiqué un tract de LR intitulé "Pour que la France reste la France", distribué le week-end dernier lors d'une opération de mobilisation, qu'elle avait jugée "anxiogène". Elle avait évoqué un "dysfonctionnement" au sommet du parti. Une position qu'elle avait renouvellé mardi dernier lors d'une réunion du parti.

Alain Juppé n'a pas tardé non plus à lui apporté son soutien dans ce tweet ce dimanche soir :