Incendie des campings du Pilat : reconstruits au même endroit pour le Maire de la Teste-de-Buch

Publié le Mis à jour le

C’est une déclaration forte qu’a formulée Patrick Davet, le maire de La Teste-de-Buch en Gironde, dans notre émission Dimanche en Politique. Ce 18 septembre, il a évoqué une reconstruction des campings de la dune d’ici 2023, après qu'ils ont été ravagés par les incendies.

Patrick Davet était dans nos studios dimanche 18 septembre à la suite d’une entrevue avec deux conseillers du chef de l’Etat mercredi dernier. A cette occasion, il a évoqué ce qui avait pu être dit à l’Elysée, notamment sur la reconstruction des campings de la Dune du Pilat, dévastés par les flammes au mois de juillet. 

 J’ai demandé que les campings soient reconstruits à l’endroit où ils étaient… Il semblerait que l’engagement soit pris pour que les choses se fassent. 

Patrick Davet, Maire de La Teste-de-Buch

durée de la vidéo : 00h01mn12s
Patrick Davet veut croire à une réouverture, même partielle, des 5 campings détruits en juillet par les incendiee sur se commune ©France télévisions

Une reconstruction en l'état

Pourquoi ? " Parce que ces campings-là, ils reçoivent une clientèle qui vient rechercher l’océan, et l’océan il est là", répond le maire de La Teste avant de développer : "et deuxièmement c’était le moyen le plus rapide, l’objectif étant qu’ils puissent se repositionner pour la saison 2023" et de préciser "Partiellement bien entendu et en respectant des normes environnementales et de sécurité que certains ne respectaient pas aujourd’hui."

Des propos qui détonnent avec le discours d’Emmanuel Macron lors de sa visite à la Teste-de-Buch le 21 juillet alors que l'incendie ravage la forêt depuis dix jours. Le chef de l’Etat avait parlé de la reconstruction des campings en spécifiant « mais pas dans les mêmes conditions ».

Il avait ajouté alors « beaucoup n’étaient pas aux normes et avaient des contentieux avec l’Etat. On reconstruira mais différemment », avait alors expliqué le chef de l’État.

Réfléchir à long terme : 2, 5 ou 10 ans 

Autre son de cloche pour la députée du Bassin d’Arcachon. 

Un peu embarrassée lundi matin 19 septembre sur l'antenne de France Bleu Gironde , Sophie Panonacle, députée de la 8ème circonscription de Gironde est revenue elle aussi sur les dramatiques incendies.

A l’occasion de l’annonce de sa participation à la mission d'information sur l'adaptation au changement climatique de la politique forestière et la restauration des milieux forestiers, mission parlementaire qui doit rassembler une vingtaine de députés, elle a à son tour évoqué la reconstruction des campings de la dune du Pilat, mais pour réfuter les propos du maire de La Teste-de-Buch. 

« Je me suis engagée à accompagner autant que je pourrai les gérants des camping », a t-elle commencé, avant d'ajouter:

Nous sommes face à un autre problème qui est l’érosion côtière ou le recul de la dune. Il ne s’agit pas de reconstruire exactement au même endroit si dans 2 ans 5 ans 10 ans il y a un problème face à ce phénomène. Il faut prendre tout en compte, que ce soit une réflexion globale de l’impact sur ces sites et reconstruire au moment où on aura toutes les données.

Sophie Panonacle - Députée de la 8ème circonscription de la Gironde

France Bleu Gironde, matinale du lundi 19 septembre

Reprenant les objectifs de la mission parlementaire menée par une vingtaine de députés et dont elle devrait être désignée rapporteur, elle a insisté sur le besoin de prendre ce recul: "Sur l’adaptation de la forêt à ce changement climatique. Nous ferions un certain nombre de recommandations."

"On ouvrira en 2023 sur ces sites et il n'y a pas débat"

Fin juillet, le gérant du Camping des Flots Bleus répondait déjà à nos confrères de RTL « Nous, on s’est fixé une ouverture début avril 2023. Ce sera peut-être une ouverture partielle avec moins de locations, beaucoup d’emplacements pour les tentes, les caravanes et les camping-cars. En tout cas, on veut ouvrir en avril 2023. »

A la veille d’une réunion organisée à l’Elysée entre la délégation des cinq campings de la Dune du Pilat et l’un des conseiller du Président, il semble très confiant. 

Demain, c’est pour bien être sur du calendrier » ponctue-t-il. On a aucune demande spécifique si ce n’est demander l’ouverture du chantier et l’autorisation de tout nettoyer.

Franck Couderc, Gérant du camping "Les flots bleus"

Franck Couderc est même plutôt serein quand on évoque les propos du chef de l’Etat en juillet « cela se jouait sur des détails ».

Avant de reprendre avec certitude « On est sûrs que l’on va pouvoir reconstruire en l’état. Je pense que ce qu’il voulait dire c’était que les règles communes aux cinq campings soient respectées. » Des règles parmi lesquelles le bardage bois sur les bâtiments, l'insertion paysagère et la réduction du nombre de mobiles home notamment.

On a les autorisations, les permis de construire et y a pas de débat. On fait de mal à personne et au contraire, on fait gagner de l’argent. Les commerçants se plaignaient qu’on soit fermés cet été.

Franck Couderc, Gérant du camping "Les flots bleus"

Pour ce qui est des propos de la député Sophie Panonacle, le responsable du camping répond "Elle a raison mais ça c’est pas avant plus de 10 ans."

Il propose une réflexion globale sur laquelle s'engager mais à long terme . "On peut déjà y travailler. On n'est pas contre, mais nous on a des simulations qui jusqu’à présent s’avèrent juste, on a encore au moins 10-15 ans d’exploitation sans problème ». 

"Là l’urgence n’est pas à cela" reprend Sébastien Cordier le propriétaire du camping de la Dune. Pour lui, on réfléchira à d'autres lieux d'installation plus tard, "On avait lancé des pistes pour ce qui est des Landes"

Mais pour l'heure, ce dernier se concentre sur la réunion prévue à l'Elysée  et sur les questions précises à poser pour régler les petites modalités. 

 

"On espère que le fait d’avoir un interlocuteur nous permette d’avoir des réponses dans un délai raisonnable"   

On sait qu’on sera ouvert en 2023 quoi qu’il arrive, je pense à début avril. Il faut qu’on soit ouvert!

Sébastien Cordier

répète t-il, comme pour y croire. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité