CAP SUD OUEST : Entre-Deux-Mers, sur les chemins de la résilience écologique

Publié le

Avec ses vignes, ses châteaux, ses paysages vallonnés, l'Entre- Deux-Mers est surnommée la Toscane du bordelais. Et c’est ici que nous allons rencontrer des hommes et des femmes qui imaginent un rapport différent avec la nature. Biodiversité, aquaponie, champignonnières bio, voici quelques curieux et beaux projets à découvrir dans ce petit coin de Gironde.

 Nous irons tout d’abord dans d’anciennes carrières de pierres transformées en champignonnière par deux jeunes trentenaires, Emilian et Yannis. Les Champis de l’Antre-deux-Mers, sont nés de la volonté de ces deux copains de conjuguer agriculture et éthique.

Délimité par la rivière Dordogne et le fleuve Garonne, l’Entre-deux-Mers doit son nom au caractère maritime de ces deux cours d’eau. Bien que l’océan se trouve à plus de 200 kilomètres, les marées font varier les hauteurs d’eau de façon conséquente. Ces mouvements quotidiens dans une eau chargée de sédiments sont à l’origine de la naissance des îles sur la rivière. Comme l’île de Raymond où est mené depuis 10 ans un ambitieux programme de renaturation, dont l’objectif est de redonner toute sa place à la nature, pour recréer les espaces naturels originels et préserver la biodiversité.

Enfin, nous pousserons les portes de ce qui pourrait bien être la ferme du XXIe siècle. « De l’eau à la bouche » est la première ferme aquaponique professionnelle de France, créée il y a 6 ans, à 30 kilomètres de Bordeaux, par une bande de copains. Dans cette ferme pas comme les autres, 900 mètres carrés de serres auto-construites, et non chauffées, permettent de cultiver des plantes… sans terre. Une technique déjà utilisée par les Aztèques il y a déjà 1000 ans !

RETROUVEZ TOUTES NOS EMISSIONS EN REPLAY SUR FRANCE.TV