Cenon : Extinction Rébellion sommée de quitter les locaux municipaux

Extinction Rébellion devra quitter les locaux municipaux de Cenon. La justice a tranché ce lundi 24 février et demande au collectif de quitter les lieux "sans délai". 
La bannière d'Extinction Rebellion sur le bâtiment occupé ce samedi 18 janvier à Cenon.
La bannière d'Extinction Rebellion sur le bâtiment occupé ce samedi 18 janvier à Cenon. © France 3 Aquitaine
Extinction Rébellion avait investi, le 18 janvier dernier, un bâtiment de Cenon, pour y accueillir leurs activités au sein d'une "Maison de l'écologie et des résistances". Mais ils vont devoir en partir. Ce lundi 24 février, la justice demande aux militants, par un référé, de quitter les lieux "sans délai", explique un membre d'Extinction Rébellion Bordeaux. 

"Ce délibéré est une déception car quelque chose était en train de se construire à la Maison de l'écologie et des résistances. C'est un lieu de réflexion et de préparation de nos actions, mais également un lieu de rencontre et de partage pour les collectifs militants du bassin bordelais", regrette Nicox, un des membres du collectif. 
 

Pour préparer au mieux leur départ, le collectif a demandé au maire de Cenon, de trouver une date qui conviendrait aux deux parties, pour libérer les locaux du 12 rue Maréchal Gallieni. La mairie souhaite en effet transformer ce bâtiment en école de musique municipale.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société