Bordeaux et Mérignac : comment les centres de loisirs se préparent à accueillir les enfants cet été

Non, ça ne pourra pas être "comme avant" mais les services spécialisés de Bordeaux ou Mérignac, par exemple en Gironde, ont dû, comme les écoles, se réinventer depuis le 17 mars. Des centres aérés qui souhaitent proposer un "accueil de qualité", distrayant et éducatif.

© Centres d'animation de Bordeaux

Des vacances "apprenantes", drôle d'expression et pourtant on comprend bien que cela pourrait être, pour certains enfants, un entre deux nécessaire entre cette période compliquée de confinement, de temps scolaire haché et finalement de vacances qui avaient parfois un peu commencé.
Les accueils de loisirs s'organisent en ce moment pour prévoir l'été "presque" comme l'an dernier mais c'est la nuance qui fait la différence.

À Bordeaux: une vingtaine de centres ouverts cet été

Pendant les vacances, la ville de Bordeaux accueille les enfants de 3 à 11 ans dans 24 associations et en partenariat avec les écoles de la ville:

Des sites qui accueillent déjà les petits Bordelais tout au long de l'année, les mercredi et en périscolaire.
Leurs personnels a dû s'adapter aux divers changements d'accueil et de protocoles ces dernières semaine. Pour Emmanuelle Cuny, Adjointe au maire chargée de l'éducation : " Aucune association n'a licencié de personnel".

Avec la phase 3 du déconfinement, les contraintes sanitaires sont allégées mais néanmoins présentes sur les sites. Pour autant, seuls les adultes et enfants de plus de 11 ans doivent porter un masque quand la distanciation physique n'est pas applicable.

Pour Emmanuelle Cuny: "On attend les décrets d'application de la DDCS (Direction Départementale de la Cohesion Sociale), pour savoir quels seront les protocoles sanitaires et le taux d'encadrement à partir du 22 juin. Mais on va être positif: si tout va bien, on pourra accueillir le même nombre d'enfants que l'été dernier" (3000).

Un chiffre qui pourrait tout de même passer de 3000 à 2000 si le protocole sanitaire est plus strict (nettoyage des salles, encadrement des enfants pour lavage des mains, espacements, nombre d'adultes par enfants,..).

Parascolaire et vacances apprenantes

Les  lieux d'accueil ont répondu présent autant durant la période de confinement pour les enfants des soignants, qu'aujourd'hui pour compléter le temps scolaire, le dispositif  2S 2C.

"On a beaucoup travaillé ces trois semaines sur le parascolaire, 2S2C (Sport-Santé-Culture-Civisme) avec les sevices de la ville, les acteurs de la culture publics et privé avec les services de la ville.

Et on est en train d'organiser un dispositif  "vacances apprenantes" souhaité par le ministre Jean-Michel Blanquer. Il y aurait une remise à niveau le matin et le centre de loisirs l'après-midi. C'est en plus du dispositif des centres de loisirs.

Pour moi c'est un maillon essentiel pour cet été. Car beaucoup d'enfants ont décroché...

 

En savoir plus sur le site de la ville de Bordeaux

Les centres s'adaptent aux mesures et protocoles sanitaires préconisées.
Les centres s'adaptent aux mesures et protocoles sanitaires préconisées. © Centres d'animation de Bordeaux

 

11 centres d'animation ouverts tout l'été

Parmi les sites accueillant les enfants cet été, il a les centres d'animations. Il y en a 11 à Bordeaux à disposition des familles, au coeur des quartiers bordelais.

Nous pourrons accueillir le même nombre d'enfants mais sur les deux mois. Un peu moins en juillet que d'habitude et plus en août, puisque tous les centres resteront ouverts contrairement à d'habitude.

Jean-Luc Benguigui, directeur des centres de loisirs bordelais

 

 

D'après le directeur des centres d'animations de Bordeaux, il y aura plus de demandes cette année, même si, comme il le dit, "on vit au jour le jour en ce moment". Mais ce sont 800 places qui sont prévues.

Durant l'été, plus de 2000 enfants de 3 à 11 ans et un millier d'adolescents vont pouvoir accéder à l'accueil, aux animations, ateliers et séjours prévus par les centres de loisirs.

"Ce n'est pas une garderie". C'est ce que répond Jean-Luc Benguigui pour assurer du savoir-faire des équipes qui ont dû s'organiser pour accueillir les enfants des soignants puis des personnes prioritaires puis ceux des écoles... " Nous avons des gens très formés": 400 salariés, 400 bénévoles! et près de 500 partenaires..."

Ces centres et leurs personnels ont déjà intégré les rythmes et mesures sanitaires strictes qui seront assouplies dès le 22 juin: "Nous avons de toutes façons prévu des masques jusqu'en septembre".

Mais c'est un contexte particulier, lui aussi met en avant les cas d'enfants "décrocheurs"... Alors, le programme de l'été s'est étoffé de plus d'ateliers, de sorties éducatives et des séjours à l'extérieur "à la journée".

Savoir-vivre , savoir-être

Au-delà de permettre aux enfants de passer des vacances ensemble dans une ambiance ludique et éducative, Jean-Luc Benguigui estime qu'en ce moment, il est aussi important de les solliciter intellectuellement que de valoriser des savoir-faire, partager des valeurs de vivre-ensemble... un "savoir-être" selon lui pour ces  jeunes en construction... et des jeux "parce que c'est quand même les vacances!"

Atelier sport dans un centre de loisirs de Mérignac-illustration (photo avant la crise sanitaire)
Atelier sport dans un centre de loisirs de Mérignac-illustration (photo avant la crise sanitaire) © Ville de Mérignac

A Mérignac, 7 accueils de loisirs

La ville de Mérignac dispose de sept lieux d'accueil. Et ici aussi on s'est adapté au contexte et aux contraintes: "Les accueils de loisirs se préparent avec la même ambition : offrir des vacances reposantes, ludiques et enrichissantes aux enfants". 

Contexte sanitaire oblige, les mesures sanitaires seront ici aussi respectées (respect des gestes barrière, distanciation sociale,...). Il y aura aussi plus de personnels encadrant les "protocoles sanitaires révisés et les activités adaptées". 

"Si le protocole sanitaire est maintenu cet été, cinq écoles maternelles supplémentaires seront ouvertes pour maintenir les distances et bénéficier de plus d'espace"

Chaque été, près de 930 enfants sont pris en charge:

"De plus, dans une période post confinement, après cette période où les enfants sont restés chez eux, la Ville de Mérignac renforce son offre d'activités par des stages culture et des stages multisports (organisés par les directions de la culture et des sports).

Ici aussi, un dispositif "vacances apprenantes" réalisé en partenariat avec l'éducation nationale devrait être mis en place pour des élèves des quartiers prioritaires. 

Une période intense pour les centres de loisirs qui attendent eux aussi que les décrets soient publier pour, avec les 200 animateurs et les personnels de chaque structure, adapter leur stratégie d'accueil d'ici le 1er juillet.

En savoir plus sur le site de la ville de Mérignac

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
famille société éducation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter