La CUB laisse place à Bordeaux Métropole

La Communauté Urbaine de Bordeaux n'est plus. Bienvenue à Bordeaux Métropole. 9 autres grandes agglomérations changent également de statut pour devenir les locomotives de la croissance et de l'emploi dans leur région. 

© AFP PHOTO DERRICK CEYRAC
Comme Bordeaux, Grenoble, Lille, Nantes, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse, Brest et Montpellier. Dans quelques capitales régionales, le changement sera minime. Pas à Bordeaux. Explications. 


Un changement imposé par la loi

La loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles dite MAPTAM du 27 janvier 2014 crée les métropoles. Elle confie aux grandes concentrations humaines d'au moins 400.000 habitants  "l'ensemble des responsabilités du développement urbain", selon François Hollande. L'opération vise à rationaliser la gestion locale


Un même territoire mais de nouvelles compétences 

C’est un changement dans la continuité : un nouveau logo, un nouveau nom. 
Mais pas de bouleversement ni pour les citoyens ni pour les élus.
Ce seront les mêmes conseillers qui géreront un même territoire, les 28 communes de l’ex CUB.


Une mutualisation des moyens

Bordeaux Métropole se sera surtout une révolution administrative. La loi impose une mutualisation de certains services comme le transport, la collecte d’ordures ménagères l’eau. 
Les moyens seront partagés, les agents réaffectés. Aucune suppression de poste n'est prévue. 
La nouvelle métropole a identifié 70 fonctions, de la gestion de la paie à la commande publique, susceptibles d'être mises en commun.
La mutualisation se fera à la carte. Ce seront les élus des villes qui choisiront quel service transféré. Ce qui risque de complexifier la situation dans un premier temps.


Des économies sur le moyen terme

"D'abord, la mutualisation va coûter plus cher", le régime d'agent communautaire étant plus favorable que celui d'agent municipal, mais les économies seront ensuite substantielles, affirme Alain Anziani, chargé du dossier.

Les élus voient aussi dans la métropolisation, et donc la mutualisation d'une partie des recettes et des dépenses, une parade à la réduction des dotations de l'Etat. S'unir "peut être une respiration" pour des communes en difficulté, explique M. Anziani.

Des compétences renforcées

Bordeaux Métropole aura de nouvelles compétencesDes équipements d’intérêt commun deviendront également métropolitains
Bordeaux Métropole remplace la CUB


Plus puissantes, les métropoles peuvent nourrir des ambitions européennes. Elles seront les locomotives des nouvelles grandes régions. La réforme territoriale fait de ce couple deux acteurs majeurs. Il faut maintenant clarifier le rôle de chacun. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aménagement du territoire réforme territoriale