• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La découverte du Parc ornithologique au crépuscule

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

Ce sont des sorties crépusculaires en  ce mois d'août 2 à 3 fois par semaine pour aller surprendre discrètement les oiseaux de la réserve du Teich. Des sorties qui permettent d' approcher toute la richesse de la vie ornithologique à la tombée de la nuit. 

Par KJ

Le sentier de visite de 6 Kms est ponctué de 20 observatoires couverts, dont 11 se révèlent particulièrement pertinents pour les photographes. Ces constructions permettent de mettre en situation de proximité les oiseaux et le public, ils sont conçus pour une utilisation partagée par tous les visiteurs.

Situé en pleine nature, entre le delta d’un petit fleuve sauvage, la Leyre, et les eaux salées du bassin d’Arcachon, le parc propose ainsi un domaine entièrement dédié aux oiseaux et à leur observation. Riche de ses roselières, marais maritimes, prairies et forêt, ces anciens réservoirs à poissons du XVIIIe siècle furent réaménagés pour l’accueil des oiseaux sauvages et du public. La diversité de ses habitats est à l’origine de la présence de 313 espèces tout au long de l’année. 80 de ces espèces nichent dans le site.
Parc ornithologique du Teich

La notion d’espèce « vedette » varie suivant la qualité de ceux qui les observent. Pour les ornithos, les trois soirées avec des chants de Marouette de Baillon auront plus d’importance que les parades de Gorgebleue qui attirent la plupart des photographes. Pour le grand public, les Cigognes qui claquent du bec sur les nids seront un must qui ne fera même plus tourner la tête aux deux précédents groupes de visiteurs…

D’une manière générale, la réserve du Teich a une excellente réputation pour la diversité qu’elle accueille, et surtout pour la proximité avec laquelle on peut observer les oiseaux.




Sur le même sujet

L'école de cirque de l'île de Ré

Les + Lus