Cet article date de plus de 6 ans

Défaite amère pour la droite et Yves D'Amécourt en Gironde

Celui qui était désigné comme chef de file de la droite et espérait devenir le futur président du département de la Gironde n'a pas caché sa déception hier soir. Il a été battu à l'issue d'une triangulaire. Le binôme PS l'a emporté avec 245 voix d'écart.
Yves d'Amécourt avait pourtant reçu le soutien d'Alain Juppé et de François Fillon dans l'entre deux tours. 
Il espérait incarner le renouveau en Gironde après le départ du président historique socialiste Philippe Madrelle. Mais non seulement la gauche conserve le département, et avec une large majorité (22 cantons sur 33), mais lui même, chef de file de Gironde Positive pendant la campagne, est battu.



Une défaite qu'il met sur le compte du redécoupage des cantons, le sien, Réolais et Pays de Bastide étant le plus étendu du département. "Ce canton de 90 communes a été conçu pour que je perde" affirme t-il. "Le Président du Conseil Général Philippe Madrelle et le Préfet Delpuech, qui avaient conçu ce canton en y mettant des communes contre toute logique territoriale, sont arrivés à leur fin".

Yves d'Amécourt, maire de Sauveterre de Guyenne, devrait maintenant se concentrer sur la prochaine campagne, celle des régionales.

Défaite amère pour la droite et Yves D'Amécourt en Gironde



 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021