Festival de Pessac : la Chine et l'Inde scrutées au travers de son cinéma

Publié le Mis à jour le

Le choix de la 24e édition du festival international du film d'histoire a porté son choix sur 2 pays émergents de l'Asie, l'Inde et la Chine. Il sera intéressant d'observer au travers de la production la part du cinéma dit "Bollywood" et du cinéma engagé chinois. 100 films et débats sont proposés.

Vingt-quatre années de présence dans ce créneau donne de l'acuité à la programmation du festival.

La Chine, le Tibet seront au centre de débats et des projections.  Pour l'Inde la vision des metteurs en scène abordera la rupture entre les mégalopoles et la ruralité profonde, la croissance démographique sachant que le Parti communiste chinois après trente années de politique de l'enfant unique prône la naissance d'un deuxième enfant, la croissance économique en Inde comme en Chine sera l'objet de débats dans les alcôves du festival.

La Chine

Quoi de plus étonnant que ce pays, en mutation constante à la démesure du pays. Une réforme politique ou sociale dans ce pays a un effet immédiat sur l'ensemble du Monde. Pour mieux comprendre, quelques documentaires retracent la progression du pays au travers de ses personnages politiques de premier plan, c'est le cas du documentaire "Chine, le nouvel empire", nous avons tous en mémoire l'ouvrage de Alain Peyrefitte en 1975 "Quand la Chine s'éveillera" réactualisé en 1989 par " La Chine s'est éveillée". Elle est maintenant hyper-active, même si sur le plan social, le dumping créé par les bas-coûts de la main d'oeuvre semble s'inverser. La juxtaposition de films documentaires et de films de fiction donnent une image de la société, comme ce film "Beijing bicycle". En passe de devenir la première puissance financière mondiale, la Chine est un partenaire incontournable, qui sait rappeler qu'elle existe à coup de grandes manoeuvres militaires. La diplomatie a fait le choix de s'implanter en Afrique, en louant des terres dans des pays pauvres, en soutenant des régimes comme le Soudan. Mieux comprendre la Chine, sa puissance, son pouvoir, son quotidien, voici un des objectifs de ce festival.

Le reportage de Sandrine Valero et Pascal Lecuyer 

avec l'intervention de Jean-Michel Gaillard, historien, Orian Jardinier et Julie Verdon de la  classe de 1ère STI du lycée Sainte Famille Saintonge de Bordeaux.

L'Inde

Sûrement moins polémiste, la présentation de l'Inde au travers de sa cinématographie abordera les problèmes de société que connaît ce pays émergent. Leader dans certains domaines industriels, comme "Bollywood", la patrie de Gandhi conserve des injustices ancestrales, comme les castes. La mondialisation entre dans les régions de l'Inde, mais à des vitesses variables. Riche de son histoire, de ses paysages, de ses lieux de préservation. La programmation pèche sur la pertinence des films programmés, ils sont tous anciens, connus et déjà vus, il aurait été judicieux d'y inclure le film de John Madden "India Hotel" où un jeune manager rêve de redonner le cachet d'antan à l'hôtel, tout ceci sous le mode de comédie, à l'humour anglais, où les hôtes mettent la main à la pâte  pour satisfaire le désir de réussite du manager.

Cette 24 ème édition donne au public une profusion de films, d'avant-premières et de débats autour de ces deux pays en devenir, pour agrémenter la vision du spectateur sur l'évolution. Il se dit que lorsque l'on visite l'Inde, sa richesse, son peuple, son histoire, ses paysages, les visiteurs n'ont qu'une hâte c'est de revenir. Une passion née entre le touriste et cette terre rouge d'Inde. Les billets sont en vente au cinéma Jean Eustache au moment des projections. Le Festival débute aujourd'hui lundi 18 et clôt ses portes le 25 novembre.


Le site officiel du festival  : cinema-histoire-pessac.com