Forêt girondine : débardage par câble pour protéger les milieux sensibles et les espèces rares

C'est une première en Gironde. Une technique spectaculaire habituellement utilisée en montagne : le débardage par câble. Elle permet de couper des pins, qui empiètent sur des milieux sensibles, sans introduire de tracteur.
A Hostens, 2000 pins maritimes vont être coupés pour protéger les espèces rares de ce milieu sensible.
A Hostens, 2000 pins maritimes vont être coupés pour protéger les espèces rares de ce milieu sensible. © FTV

L'objectif est double en terme d'environnement. Ne pas fragiliser le site avec des engins comme des tracteurs et permettre à ce milieu sensible de ne pas être envahi par les pins.

Ainsi, 2000 pins maritimes vont être coupés grâce à des tyroliennes plus habituées aux chantiers en montagne. La technique permet donc de débarder avec un impact quasi-nul sur l'environnement. Ne pas utiliser de tracteur permet d'éviter de créer des ornières sur ces terres sensibles situées à Hostens dans le sud du département.

Il s'agit d'un espace de 6 hectares, une zone humide, où vivent des espèces rares comme la spiranthe (une espece rare d'orchidée) ou le lézard vivipare. Elle a été colonisée par les pins maritimes très friands en eau (un pin peut consommer jusqu'à 80 litres d'eau par jour l'été) qui menacent désormais sa survie.

Ce sont "des espèces qu'on ne retrouve quasiment nulle part en Gironde à part sur quelques petits spots" explique Yves Luciat-Larry, à la direction de l'environnement au conseil départemental de la Gironde. "Alors que le pin, on en a partout", pour éviter que cette zone humide disparaisse et se transforme en forêt, on est donc obligés de couper ces arbres".
 
Forêt girondine : débardage par câble pour protéger les milieux sensibles et les espèces rares
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
forêt nature sorties et loisirs insolite environnement société