Gironde: Deux pilotes charentais décèdent dans le crash de leur ULM

Deux personnes ont été tuées, samedi en fin de matinée dans un accident d'ULM dans le nord de la Gironde, probablement après que leur aéronef a heurté une ligne à haute tension. Le drame s'est produit en rase campagne sur le lieu-dit Lamothe dans la commune de Petit-Palais-et-Cornemps.

C'est tout ce qu'il reste de l'ULM (Pulsar 3) après l'incendie.
C'est tout ce qu'il reste de l'ULM (Pulsar 3) après l'incendie. © P.Lécuyer
L'accident s'est produit peu avant 11h30 en rase campagne, près de la commune de Petit-Palais-et-Cornemps, à environ 65 km au nord-est de Bordeaux, a-t-on précisé auprès des secours, confirmant une information du site Sudouest.fr.

Regardez le reportage de Nathalie Pinard et Pascal Lécuyer.
Crash d'un ULM en Gironde



Des fils électriques

Selon des témoins qui ont alerté les secours, l'ULM biplace (de type Pulsar 3) aurait heurté des fils électriques entraînant sa chute dans une prairie. L'appareil a pris feu, et le pilote et son passager étaient décédés à l'arrivée des pompiers.

Les corps carbonisés n'ont, dans un premier temps, pas pu être identifiés par les secours, non plus que la provenance de l'appareil. 

D'après Sud-Ouest, il s'agirait de deux Charentais d'une cinquantaine d'années, un instructeur et un élève qui faisait partie d'un groupe d'avions se rendant à l'aérodrome des Artigues-de-Lussac. L'avion se serait posé pour prendre des renseignements auprès d'un viticulteur et c'est en redécollant que l'ULM aurait heurté ces fils électriques...

La gendarmerie est chargée de l'enquête sur les circonstances précises de l'accident, survenu dans d'excellentes conditions météo, avec une visibilité optimale.


Le procureur de Libourne devrait revenir sur cet accident dans un point presse ce dimanche.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers