Gironde : la grotte de Lourdes a été répliquée à Pauillac, il y a 123 ans

Publié le
Écrit par Julie Chapman

En ce 15 août, nul besoin de se rendre à Lourdes pour célébrer Marie. En Gironde, une copie de la grotte emblématique de Lourdes a été construite, il y a plus de 120 ans. 

À Lourdes, en ce 15 août, les pèlerins se réunissent déjà devant la grotte de Massabielle, pour célébrer la Vierge Marie, qui y serait apparue à Bernadette Soubirous. Un temps fort pour les chrétiens de France, que beaucoup vivent pourtant à distance. 

Mais en Gironde, une réplique de la grotte a été construite à Artigues, un hameau de Pauillac. Discrète, la grotte accueille régulièrement croyants et touristes. Des messes y sont également organisées.

► Retrouvez le reportage de N. Pinard et J-M. Litvine
Grotte d'Artigues : à Pauillac, une réplique de la grotte de Lourdes se cache au milieu des vignes ©France 3 Aquitaine
 

Tonneau contre eau bénite

La grotte d’Artigues a été construite en 1897 par les Demoiselles Averous, des propriétaires viticoles très croyantes. “Elles échangeaient chaque année un tonneau de son vin de Pauillac contre de l’eau bénite de lourdes. Elle s’en servait ensuite pour arroser ses pieds de vigne pour les protéger contre le phylloxéra”, raconte Fabrice Fatin, directeur de l’office de tourisme Médoc-Vignoble. 

Pour y accéder, il faut emprunter une petite route à l’entrée du hameau. Simple, la grotte abrite un autel, surplombé de la statue de la Vierge, et protégé par un grillage. 

En hauteur, une inscription “Allez boire à la fontaine, et vous laver les mains - février 1858”, invite les promeneurs à boire l’eau, dont les propriétés seraient magiques.  

Copiée 760 fois

Une ambiance intime qui plaît particulièrement à Françoise Chabot, une Médocaine qui en a fait son lieu de recueillement. “On ressent la paix, une plénitude. On peut y prier en toute simplicité”, livre la fidèle de la paroisse de Pauillac.

Et pour elle, nul besoin d’être à Lourdes pour être en communion avec Marie. “On n’est pas à Lourdes, mais par un petit fil, on se retrouve avec Marie”, ajoute Françoise Chabot. 

Mais si elle en a fait son havre de paix, Françoise n’est pas la seule à profiter de la grotte. Située au milieu des vignes, le lieu offre un cadre ombragé, apprécié des touristes. “C’est sympathique, mais on n’avait pas prévu de faire un pèlerinage”, sourit une vacancière, surprise de trouver la grotte ici. 

En France, 760 répliques de la grotte ont été recensées et plus d’un millier dans le monde entier.