Gironde : un câble transatlantique raccordé au Porge, une première sur la côte aquitaine

Ce samedi matin, un câble transatlantique a été raccordé au Porge en Gironde. Une opération compliquée, mais réussie. Ce câble très haut débit pourrait assumer à lui seul près de la moitié du trafic Internet mondial.

Le Porge a vécu ce samedi une matinée historique. Des bateaux et des plongeurs ont raccordé pour la première fois sur la côte aquitaine un câble transatlantique.

Une opération délicate et ce n’est d’ailleurs par la première tentative. Deux essais avaient été entrepris au mois de février et juin dernier, mais la météo n’était pas au rendez-vous. « On est obligé d’attendre que les courants soient les plus faibles possibles et qu’il n’y ait pas de houle ni de vagues » explique Ludovic Carlier, responsable du projet pour Orange. 

Il a fallu trois ans de travail pour parvenir à ce résultat. Pour ce câble de 6.800 kilomètres reliant le Porge à la ville de Boston aux Etats-Unis en passant par la Cornouaille en Angleterre, il a fallu trouver la meilleure route possible. Et ce n’est pas chose aisée, le responsable du projet compare l’opération à une traversée des Alpes, tant le relief est important au fond de l'Atlantique. 

Côté océan, le câble est enterré sur les 100 derniers mètres. Les équipes ont réalisé un forage horizontal à 20 mètres de profondeur sous la dune, comme cela "on ressort le câble en mer beaucoup plus loin pour laisser la plage accessible et ne pas l'abîmer" raconte Ludovic Carlier.

Ce câble nommé "AMITIE" pour "American Maritime Innovant Transatlantic Interconnexion Europe", a l'apparence de gros tuyau d'arrosage est pourtant un outil très attendu. Une douzaine de câbles de ce type sont implantés en Atlantique Nord, c'est par eux que transitent 99 % du trafic internet mondial, mais le câble du Porge est un câble de très haut débit. Il peut assumer à lui seul la moitié du trafic transatlantique. 

Le responsable d'Orange en est sûr "il va permettre de sécuriser une grosse partie du trafic Internet pour ces vingt prochaines années." 

Il peut remplacer 6 à 7 câbles déjà existants

Ludovic Carlier, responsable du projet pour Orange

Si la ville du Porge a été choisie pour cette opération, ce n'est pas par hasard. L'érosion y est moins prononcée qu'ailleurs sur la côte, mais c'est aussi pour sa proximité avec la métropole bordelaise. Car une fois le câble relié aux Etats-Unis, il sera accordé à un centre de données de la périphérie bordelaise. Il faudra donc être patient avant sa mise en service qui est prévue pour l'été 2022. 

Au total, cette réalisation est chiffrée à 300 millions d'euros, entièrement prise en charge par des opérateurs privés. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
internet économie littoral aménagement du territoire environnement