Girondins de Bordeaux : les défis d'Alain Roche et Jean-Louis Gasset dorénavant aux commandes

Budget serré, conflit avec les supporters, jauge à 5000 spectateurs... La nouvelle équipe  se prépare à relever de multiples défis.
Alain Roche, Frédéric Longuépée et Jean-Luc Gasset
Alain Roche, Frédéric Longuépée et Jean-Luc Gasset © Jean-François Géa
Drôle d'ambiance pour une première. Le directeur Frédéric Longuépée a présenté lundi 17 août en conférence de presse Alain Roche et Jean-Louis Gasset, nouveaux directeur sportif et entraîneur des Girondins de Bordeaux. Une recontre qui s'est faite dans un climat pour le moins étrange. Tout d'abord à cause de la quarantaine de supporters ultras rassemblée devant la grille du centre du Haillan avec une banderole demandant la démission du président, une présence de nature à créer à elle seule une atmosphère déjà un peu tendue.
Et comme si cela ne suffisait pas, le président lui même commençait la conférence en prévenant qu'il n'aborderait pas certains sujets (tels que l'invasion des locaux du clubs la semaine passée ou l'ancien coach Paulo Sousa), puis a refusé de répondre aux questions du journaliste de RMC. 
Ambiance...
Pour autant, ni Alain Roche ni Jean Luc Gasset ne se sont départis d'une certaine tranquillité tout en donnant des réponses empreintes de lucidité. Tout d'abord en ce qui concerne les relations avec les supporters, Jean-Louis Gasset expliquait simplement vouloir se concentrer en priorité sur son travail d'entraîneur, quand à Alain Roche il faisait part d'une volonté d'apaisement par les résultats : 

"Quand on est joueur, on préfère toujours jouer dans un climat apaisé... et pour apaiser le climat, rien de tel que d'avoir des résultats rapides. Je ne sais pas si on fera changer les revendications, mais nous on doit se concentrer sur le sportif, avoir une équipe extrêmement compétitive et gagner des matchs"

Alain Roche


Et ce sera bien là le grand défi de la saison à venir. Car en effet le budget sera serré. Il faudra donc jongler et "recruter malin" pour reprendre l'expression d'Alain Roche. Jean-Louis Gasset, lui, veut croire en son groupe.

"Je leur ai expliqué que le football était bizarre et qu'on était peut être à l'orée d'une saison extraordinaire, que personne ne pouvait nous dire ce qu'on allait faire. [...] Je leur ai dit qu'il fallait se concentrer, qu'il fallait travailler, qu'il fallait faire plus.... avec des ambitions mesurées au départ : c'est-à-dire remettre ce grand club à un endroit un peu meilleur et après, peut être, faire quelque chose de très bien." 

Jean-Luc Gasset

Voici la conférence de presse dans son intégralité > 


Un groupe qui devra se passer du Guinéen François Kamano, puisque ce dernier quitte en effet Bordeaux après quatre ans pour rejoindre le Lokomotiv Moscou. Un joueur en moins mais de l'argent en plus : le transfert devrait rapporter près de cinq millions d'euros aux Girondins.

L'argent au centre des problèmes, et les choses ne s'améliorent pas en ces temps de coronavirus. Le président Frédéric Longuépée a fait d'ailleurs part de son mécontentement face à la mesure de jauge maximale à 5000 personnes pendant les matchs. Une mesure qui à son avis ne prend pas en compte les différences entre les stades... 

"5000 spectateurs à Marseille, à Bordeaux, à Paris, ce n'est pas la même chose qu'à Brest. [...] Certes, les transports peuvent permettre de générer des contaminations, mais si on gère tout ça de manière organisée... il me semble important de savoir trouver le bon équilibre. Le Puy du Fou a beaucoup fait parler, je pense à raison, et il est important qu'aujourd'hui on pense à la santé économique des clubs. Parce qu'on ne pourra pas continuer d'avoir des charges sans avoir de recettes."

Frédéric Longuépée


Six jours avant le premier match contre Nantes, la saison 2020/2021 commence donc dans le dur, mais la nouvelle équipe dirigeante semble vouloir aller de l'avant. Premier geste à la sortie de la conférence presse : Alain Roche et Jean-Louis Gasset allaient à la rencontre des supporters qui manifestaient devant la grille du Haillan...
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport girondins de bordeaux