Cet article date de plus de 5 ans

Gradignan : Lire en poche veut nous parler d'amour et de haine

Le livre de poche est à nouveau à l'honneur à Gradignan jusqu'à dimanche. Decouvertes, lectures, spectacle musical, rencontres avec les auteurs, tout est prévu. Cette 12e édition sera placée sous le signe de l'amour et de la haine, sujets ayant inspiré bon nombre d'écrvains d'hier et d'aujourd'hui.
La salon Lire en poche est l'occasion de recevoir de nombreux invités, de décerner des prix mais aussi et surtout de faire de ce petit format un compagnon de voyage. Plus accessible, moins cher, le livre de poche permet à tous de grignoter quelques lignes quand le coeur nous en dit. Résultat chaque année près de 77 millions de "poches" sont vendus, c'est à dire un livre sur quatre.

Des livres et derrière des libraires qui peinent parfois à survivre. C'est donc logiquement que 12 libraires indépendants de la région se sont associés au salon sous la forme d'un partenariat. Des éditeurs locaux seront aussi présents. Parmi eux, Le Festin, Elytis, et Finitude qui a connu un succès incroyable récemment avec "En attendant Bojangles" d'Olivier Bourdeaut, souvenez-vous nous vous en parlions il y a quelques mois. …


Une soixantaine de rendez-vous est programmée au cours ces trois jours de salon : rencontres, conférences, débats, petits déjeuners littéraires et animations variées ( concert de jazz, lectures, jeux, ateliers pour les enfants ) ainsi que des rencontres et animations hors les murs. Pour connaître le programme, cliquez ici.

Certains écrivains  sont donc allés à la rencontre des plus jeunes dans les collèges. Marie Neuville et Pascal Lécuyer ont suivi l'auteur girondin Gilles Abier au collège Alfred Mauguin de Gradignan où il a pu échanger avec des élèves. Voyez leur reportage : 
durée de la vidéo: 01 min 29
Lire en poche : les écrivains à la rencontre des enfants










Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture livres éducation société littérature idées de sorties sorties et loisirs