Les habitants de Saint-Estèphe priés de rester chez eux, lors d'une interpellation d'un homme armé

Publié le Mis à jour le
Écrit par H.C et A.L

Le message a été posté sur Facebook par la mairie de Saint-Estèphe en Gironde. Sur ordre de la gendarmerie, les administrés de la commune médocaine devaient rester chez eux. Les forces de l'ordre recherchaient un homme armé qui a été interpellé à la mi-journée "dans le calme".

Mardi 20 juillet, les gendarmes de la brigade de Lesparres Médoc ont été appelé tôt le matin pour "un différent familial" survenu dans une famille avec enfants qui habite la commune de Saint-Estèphe. A l'arrivée des forces de l'ordre, un homme âgé de 39 ans a pris la fuite. Les gendarmes ont constaté sur place qu'une arme manquait. Il y avait donc un individu, potentiellement armé, et décrit comme "instable par sa famille" en fuite.

Avis à la population

La gendarmerie est partie à la recherche de l'individu et a initié un message vers 11h sur le compte de Facebook de la mairie de Saint-Estèphe pour prévenir les habitants par précaution. 

Ce post stipulait que sur "ordre de la gendarmerie, il est demandé aux administrés de Saint-Estèphe de rester chez eux et d'éviter de circuler". 

Aucun blessé

Deux heures plus tard, vers 13 heures, la commune de  2000 habitants située sur l'embouchure de l'Estuaire de la Gironde dans le nord du Médoc, retrouvait un cours normal. Les gendarmes ont interpellé l'homme recherché à 12h30 "dans le calme et sans heurt", selon la gendarmerie qui précise également que "cette personne n'est pas connue pour des antécédents de violences intrafamiliales, et qu'il n'y a eu aucun coup ni blessure durant le déroulé des faits jusqu'à l'arrestation. Pas non plus d'échange de coups de feu."

L'homme a été placé en garde à vue et le parquet de Bordeaux a ouvert une enquête pour "violence avec arme sur descendant". L'enquête a été confiée à la brigade de gendarmerie de Lesparres Médoc.