VIDEO. Le célèbre écrivain Émile Zola était aussi un photographe méconnu

durée de la vidéo : 00h01mn27s
Au 12e printemps photographique de Pomerol, l'une des expositions est consacrée à l'écrivain Emile Zola qui a aussi été photographe. ©France télévisions

L'écrivain naturaliste était aussi photographe. C'est ce que révèle une exposition consacrée à l'auteur. Près de Libourne, le douzième printemps photographique de Pomerol met en lumière plusieurs artistes, à découvrir jusqu'à ce samedi 1er avril à la maison des associations.

Émile Zola l'écrivain, le romancier français le plus populaire - principalement connu pour sa fresque littéraire Les Rougon-Macquart - le chef de file du naturalisme, était aussi un photographe méconnu. C'est à la toute fin de sa vie qu'il s'est passionné pour la photo.
Son autoportrait, des clichés tendres des deux femmes de sa vie, de ses enfants, de ses amis ou des vues de l'exposition universelle de Paris en 1900 sont exposés depuis vendredi et jusqu'au 1er avril à la maison des associations de Pomerol, dans le cadre du douzième printemps photographique de Pomerol (33).

Ces clichés ont tous été récupérés et traités il y a six ans par la médiathèque du patrimoine de la photographie. "Nous avons acquis 2000 plaques de verres qui sont arrivées dans un état un peu moyen. Cinq-cents de ces plaques ont été restaurées pour leur conservation. Elles ont fait l'objet d'un très beau chantier et ensuite numérisées, de manière à ce qu'elles puissent être décrites et mises à la disposition du public et des chercheurs puisque le CNRS s' intéresse beaucoup au travail photographique d'Emile Zola", explique Florence Ertaud, régisseuse des collections Médiathèque du patrimoine de la photographie (MPP).

"Un vrai travail artistique"

Les photos de famille, les scènes de vie quotidienne à Paris ou Rome, témoignent d'une époque et ont nourri aussi l'œuvre du romancier. Proche de plusieurs peintres impressionnistes, également critique d'art, il avait un réel sens de la composition photographique.
"On voit qu'il y prenait non seulement du plaisir, mais que c'est aussi un travail d'artiste photographe qui a voulu marquer sa photographie. Ce n'est pas un portrait anodin, c'est un portrait qui s'inscrit dans un vrai travail artistique", souligne Florence Ertaud en désignant celui de sa fille Denise Zola.

L'exposition est à voir jusqu'à samedi 1er avril au soir.