Gironde : près de 290 hectares de pins détruits dans un incendie

Environ 290 hectares de forêt, des pins principalement, ont été détruits dans un incendie en Gironde. Quelque 165 pompiers ont été mobilisés en soirée. A ce stade, aucune habitation n'est menacée, ont indiqué pompiers et préfecture. C'est le premier gros incendie de l'année dans le département. 

Un incendie a ravagé 290 hectares de forêt le 3/04/21
Un incendie a ravagé 290 hectares de forêt le 3/04/21 © Quentin Trigoudet

L'incendie, d'origine non déterminée à ce stade, s'est déclaré vers 16h30 sur le secteur d'Avensan dans le Médoc, à la limite de la commune d'Arsac à près de 40 km au nord-ouest de Bordeaux. Poussé par un vent du Nord qui a soufflé entre 30 et 50 km/h, il a progressé assez rapidement sur un axe Nord-Sud.

Pour le maire d'Avensan, Patrick Baudin, le feu couvait depuis mardi. Ce jour-là,  deux hectares avaient brûlé en deux heures.

Ça a dû couver en sous-sol. Ça a redémarré avec le vent qui a beaucoup soufflé alors que mercredi, jeudi, c'était calme... En l'espace de quelques minutes, ça a totalement explosé. 

© Quentin Trigodet

Depuis le matin, les sapeurs-pompiers se tenaient prêts à intervenir. Un bombardier d'eau de Nîmes était venu renforcer celui de Mérignac. Les effectifs des casernes avaient été gonflés les tours de guets activées pour détecter le moindre sinistre. 

Mais l'intervention des soldats du feu a été compliquée comme l'explique Lionel Lagarde, sous-préfet de Lesparre-Médoc : 

Les principales difficultés sont d'abord liées à la météo avec un vent qui soufflait entre 30 et 50 km/h. L'accès de cette zone boisée dont le sol est encore humide était également particulièrement difficile. 

Vers 21H00, l'incendie mobilisait encore 165 soldats du feu aidés de leurs voisins des Landes, de la Dordogne, de la Charente et Charente-maritime. 70 véhicules étaient engagés, appuyés par deux bombardiers d'eau Dash,  qui ont procédé à six largages avant de cesser leurs rotations la nuit tombée.

 

Avec une accalmie du vent, les pompiers espéraient un progrès déterminant de leur action dans les heures à venir. Et ce dimanche matin, l'incendie est circonscrit. Il faut maintenant l'empêcher de repartir, en particulier, sur les parcelles vertes épargnées. 

Les pompiers sont toujours mobilisés ce dimanche matin 4 avril 21 à Avensan dans le Médoc après l'incendie qui a ravagé près de 300 hectares de forêt.
Les pompiers sont toujours mobilisés ce dimanche matin 4 avril 21 à Avensan dans le Médoc après l'incendie qui a ravagé près de 300 hectares de forêt. © Gladys Cuadrat

Hier samedi soir, Aucune habitation n'était menacée ni d'évacuation envisagée, même si une dizaine de maisons ont été surveillées de très près. L'action préventive avec appui aérien ayant permis de protéger des secteurs habités. Aucun pompier n'a été blessé, ni matériel ou véhicule endommagé. La végétation détruite est principalement du pin, des semis de divers âges.

durée de la vidéo: 01 min 29
L'incendie à Avensan est fixé ce dimanche 4 avril midi

 

L'incendie d'Avensan est l'un des premiers feux importants de l'année en Gironde, dont la moitié de la superficie est recouverte de forêt, et qui abrite une grande partie des Landes de Gascogne, un massif de près d'un million d'hectares.

Des feux de forêt très fréquents au printemps rappelle sur les réseaux sociaux Gaétan Heymes,  Ingénieur prévisionniste et nivologue à Météo France. "Les mois de mars/avril sont plus à risque que mai/juin en raison du volume important de fougères et molinies desséchées".

 

La Gironde est le premier département français en nombre de départs de feux, avec près de 1.000 par an en moyenne, mais des surfaces détruites (autour d'un millier d'hectares en moyenne totale) relativement faibles, selon des chiffres de la préfecture.
 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers