Cet article date de plus de 5 ans

Lalou Roucayrol et le Multi 50 Arkema, 2e à New York sur The Transat bakerly

C’est à 22h43 (HF) le lundi 16 mai que Lalou Roucayrol et Arkema ont franchi la ligne d’arrivée devant New York . Arrivé 1 jour et 23 heures après le vainqueur Gilles Lamiré, le skipper Aquitain a réalisé un véritable exploit pour venir à bout de cette transatlantique en solitaire. 
Le skipper Aquitain a réalisé un véritable exploit pour venir à bout de cette transatlantique en solitaire avec un bateau privé de dérive centrale depuis plus de 5 jours.

Parti de Plymouth le 2 mai dernier, Lalou Roucayrol savait qu’il ne partait pas pour une promenade de santé sur cette traversée de l’Atlantique Nord. Le froid, l’humidité constante, les manœuvres récurrentes qui demandent une énergie incroyable…. Voilà de quoi ont été faits les 14 jours de course de Lalou à bord de son trimaran de 50 pieds Arkema. Dans le bon tempo dès le début, menant la flotte des Multi50 pendant une bonne partie de la course, la Transat bakerly de Lalou Roucayrol a pris une autre tournure le mercredi 11 mai, lorsque le marin annonçait avoir perdu sa dérive centrale suite à un choc avec un Objet Flottant Non Identifié.

Sans cette pièce majeure, permettant de contrôler la trajectoire du bateau lorsque le vent arrive de face, le skipper aurait alors pu prendre la décision d’abandonner. Les routeurs (Karine Fauconnier et Eric Mas) se sont donc attelés à trouver une trajectoire permettant au trimaran de rallier New York dans les meilleures conditions. 

Découvrez l'arrivée de Lalou Roucayrol à New York ( Images Sea Events )
durée de la vidéo: 01 min 33
Lalou Roucayrol arrive 2e à New York de la Transat anglaise


Temps de course d'Arkema : 14 jours 7 heures 13 minutes et 20 secondes
Distance parcourue : 4199 milles nautiques
Vitesse moyenne : 12.23 noeuds
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
voile sport