Mérignac : la ville prête gratuitement 49 vélos électriques

© Christin Hume / Unsplash
© Christin Hume / Unsplash

Jusqu’au 31 mai, les Mérignacais pourront s’équiper gratuitement de vélos électriques. La mairie souhaite ainsi inciter ses habitants à préférer le vélo pour les trajets domicile-travail.

Par Julie Chapman

En partenariat avec la Maison du Vélo, la mairie de Mérignac a lancé un service de prêt de vélos électriques, à destination de ses habitants. 49 vélos ont donc été mis à disposition de ceux qui souhaiteraient changer leurs habitudes et particulièrement les trajets domicile-travail. "Nous avons souhaité accompagner le déconfinement et poursuivre notre politique en faveur de la transition écologique", explique Gérard Chausset, adjoint au maire de Mérignac.

De nombreuses villes ont déjà mis en place des aménagements provisoires pour favoriser l'usage du vélo en ville. À Bordeaux Métropole, 200 vélos électriques sont également en prêts. L'objectif : "créer un choc modal pour que les gens lâchent leur voiture". "En vélo électrique, on parcourt 10 km en 30 minutes, c'est un vrai avantage pour être à l'heure, et éviter les transports en commun", argumente Gérard Chausset.

Et tout est prévu pour séduire les Mérignacais : des paniers et des anti-vols sont fournis avec les vélos, de fabrication française. "Nous souhaitions des vélos de qualité. Nous avons également acheté des vélos d'occasion, de moins d'un an, pour faire baisser les coût", explique l'adjoint au maire de Mérignac.


Un seul vélo par foyer

Alors pour "sauter le pas", la ville de Mérignac propose des prêts de trois mois. "Nous voulons laisser le temps aux habitants de prendre leurs habitudes, et de tester le vélo électrique", explique l'adjoint au maire de Mérignac.

Cependant, une seule personne par foyer et majeure pourra bénéficier de ce prêt, à réaliser auprès de la Maison du vélo. Autre critère, seuls les Mérignacais y sont éligibles. "Face à la demande, une commission d’attribution sélectionnera les dossiers par ordre d’arrivée, sur le besoin, l'âge, des critères sociaux et la distance domicile-travail", précise Gérard Chausset.

Proposé depuis le 20 mai, la mairie a déjà reçu quelques demandes et espère en recevoir d'autres. "L'objectif, c'est de pérenniser l'expérience. Déjà, il va y avoir, dès le 31 mai un roulement, tout au long de l'année, et si l'on reçoit beaucoup de demandes, on pourra acheter de nouveaux vélos", anticipe l'adjoint au maire de Mérignac.

 

Sur le même sujet

Les + Lus