Aérocampus à Bordeaux : service cinq étoiles au beau milieu du ciel

Aérocampus ouvre sa première formation en direction des personnels navigants : le silver service préparera les hôtesses au monde luxueux de l'aviation d'affaires.

Aérocampus ouvre une formation "silver service" pour préparer des hôtesses à 'aviation d'affaire
Aérocampus ouvre une formation "silver service" pour préparer des hôtesses à 'aviation d'affaire © Denis Salles

C'est un pari qui peut sembler un peu fou : l'aérocampus de Latresne, en Gironde, a décidé de se lancer dans la formation d'hôtesses d'aviation d'affaires. 
Pari un peu fou d'abord parce que jusqu'à maintenant, l'association Aérocampus s'occupait uniquement de la formation des mécaniciens, pas de celle du personnel navigant. Pari un un peu fou ensuite parce que la crise COVID 19 touche de plein fouet l'aéronautique en ce moment. Et pourtant : selon le directeur Jérôme Verschave, c'est justement au coeur de la crise qu'il faut investir, et notamment dans l'aviation d'affaires :

C'est un marché de niche mais qui se porte bien, même pendant cette période compliquée... il y a beaucoup de jets en vol et on recherche du personnel. Nous avons aussi à Mérignac Dassault Falcon Services qui fait la maintenance des jets pour Dassault : l'idée, c'est de profiter de la maintenance de ces appareils pour en qualifier les équipages.

Jérôme Verschave, directeur Aérocampus

Le modèle "Palace"

La demande est donc non seulement là, mais l'ouverture de cette formation "Silver Service" pourrait en plus donner un statut unique en Europe à Aérocampus. En effet, aucune autre structure ne propose pour l'instant un tel cursus. Il faut dire que la formation est loin d'être simple : il s'agit de faire se rencontrer deux mondes: celui de l'aviation, bien évidemment, mais aussi celui du service haut de gamme à la Française tel qu'on peut le pratiquer dans les palaces et les grands restaurants. Un équilibre que connaît bien la responsable pédagogique Aurélia Schaan qui a passé 15 ans à pratiquer ce métier et qui a servi aussi bien des chefs d'Etats que des célébrités...

On peut apprendre dans de très grandes écoles hôtelières le service cinq étoiles... mais reproduire ce même service avec la même précision, répondre aux attentes et exigences des clients, le tout à bord d'un jet privé... là, c'est un autre exercice.

Aurélia Schaan, responsable pédagogique formation "Silver Service"

Nouvelle-Aquitaine Touch

Et pour rompre les élèves à cet exercice, justement, Aérocampus compte bien se servir de tous ses atouts, notamment la réputation des produits haut de gamme de la région : porcelaine de Limoges, grands crus bordelais, etc... 
Un faisceau d'éléments qui finit par faire penser que ce pari n'est finalement pas si fou que cela. En tous cas les compagnies d'aviation d'affaires semblent manifester de l'intérêt : la première session qui se déroulera en mars prochain a déjà fait le plein.

Le reportage de D. Salles, P.Lecuyer, E. Jeannot

service en jet privé

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéronautique économie région nouvelle-aquitaine politique fusion des régions réforme territoriale aviation