• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Titouan Lamazou met les voiles à bord d'un bateau-atelier soutenu par la Nouvelle-Aquitaine

La maquette du bateau de Titouan Lamazou présenté quai Branly à Paris. Il doit partir pour un tour du monde avec à son bord des artistes en résidence. Il devrait être construit en Aquitaine. / © Juliette Lambot
La maquette du bateau de Titouan Lamazou présenté quai Branly à Paris. Il doit partir pour un tour du monde avec à son bord des artistes en résidence. Il devrait être construit en Aquitaine. / © Juliette Lambot

Le rêve de Titouan Lamazou prend forme. Son bateau-atelier devrait naviguer en 2020 pour faire le tour du monde. A son bord, des artistes et scientifiques embarqués. La région Nouvelle-Aquitaine s'engage à ses côtés avec un projet pédagogique associé : « Dessine-moi un bateau ».

Par Christine Le Hesran

C'est un vieux rêve de l'artiste-navigateur béarnais Titouan Lamazou. Le bateau-atelier, un vieux et beau projet, qui prend forme. C'est une plateforme de création itinérante sur laquelle embarqueront des artistes et des chercheurs. 

Ce sera mon île, mais une île pour aller découvrir le reste du monde.

 


Un marin de course au large converti à la lenteur


Titouan Lamazou est d’abord un navigateur qui s’est fait connaître, en remportant le premier Vendée Globe en 1990.

 


Mais il est aussi un écrivain et un artiste, nommé « Artiste de l’UNESCO pour la paix » en 2003. Un éternel voyageur sur terre et sur mer qui nous ramène ses récits, ses lieux, ses rencontres à travers ses tableaux souvent très colorés et lumineux.

Aujourd'hui, il fait volontiers " l'éloge de la lenteur pour faire corps avec la planète et la nature. " 

Son bateau-atelier, c'est un vrai bateau qui prendra la mer en 2020. Il nous donne un avant-goût de cette odyssée artistique.  On le découvre pour l'heure à la taille d'un maquette, quai Branly, dans une exposition qui porte son nom et dans le cadre de la carte blanche que lui a donné le Musée. Tel un cabinet de curiosités. 

Espace de rencontre et de découverte d’artistes engagés, d’écrivains et de chercheurs en sciences humaines et sociales… regroupant les arts visuels, la littérature et la philosophie et la recherche.
Titouan Lamazou projette aussi de diffuser les productions originales, combinaisons de travaux d’artistes, d’écrivains et de chercheurs. Une diffusion internationale dans différents médias.
 


Un bateau de rêve...

Un rêve de quarante ans qui prend forme même s'il manque encore un peu d'argent pour boucler le tout. Un catamaran de 28 mètres ou "une double pirogue "comme préfère le décrire Titouan Lamazou. 
De larges baies vitrées pour laisser passer toute la lumière, pour éclairer les espaces-atelier des artistes embarqués pour un bout de chemin en mer entre deux escales. 
La motorisation sera hybride. On distingue les panneaux solaires sur la maquette. Pas besoin d'aller à grande vitesse... on vous parle de rêve !

 

Titouan Lamazou et la maquette de son bateau au musée du quai Branly à Paris / © Juliette Lambot
Titouan Lamazou et la maquette de son bateau au musée du quai Branly à Paris / © Juliette Lambot


Rendre visible la fragilité du monde


Titouan Lamazou, Peintre officiel de la Marine, naviguera pour défendre des traditions et des écosystèmes menacés par la mondialisation. Un combat qui lui tient à coeur. 

Je crois que le monde a changé énormément, surtout de façon exponentielle ces dernières décennies. Avec toujours la même cause, on peut parler de réchauffement climatique, de terrorisme, de nationalisme, c'est la folie consumériste qui s'est emparée de l'humanité.. C'est le capitalisme néo-libéral sur la planète. Ça s'est emballé toutes ces inégalités croissantes...  
 


Et puis Titouan Lamazou y tient. Il a toujours voulu transmettre ses aventures, embarquer aussi les plus jeunes, même à distance !
Associé au voyage, l'association Diadorim embarquée pour ce programme éducatif du Bateau-atelier « Dessine-moi un bateau ». Il sera déployé auprès de structures d'enseignements locales.

Ce programme accompagnera la construction du navire. Actuellement en phase de test auprès des établissements des Académies de Nouvelle-Aquitaine et de Bretagne, il entrera en vigueur à la rentrée de septembre 2019 et sera étendu aux académies des Outre-mer.

Trois grands objectifs :
• Promouvoir la création et les valeurs artistiques, culturelles et humaines communes
• Valoriser en particulier les femmes et les jeunes, promouvant leur importance dans la société à travers des actions culturelles et éducatives
• Valoriser les arts et les artistes au profit des causes et thématiques identifiées dans les lieux de passage
 

Soutien de la région Nouvelle-Aquitaine

Titouan Lamazou a convaincu la Région Nouvelle-Aquitaine d'embarquer dans ce projet expérimental. Intérêt pour l'institution : " mobiliser un tissu technologique d'excellence et aux entreprises partenaires de développer des technologies prototypes pour les filières nautisme et matériaux. "
Le projet du marin rencontre là des objectifs de la Région : " consolider les filières, contribuer au développement durable, à l'éducation et au rayonnement culturel notamment dans le domaine de la francophonie."  La Région Nouvelle-Aquitaine a financé les études de faisabilité technique du Bateau-atelier (design et technologies innovantes), permettant de  faire appel à des experts techniques régionaux dans le domaine des matériaux et de l'énergie.
Le bateau devrait voir le jour dans un chantier situé sur le bassin d'Arcachon. 
 
Le bateau atelier de Titouan Lamazou
Présenté dans le cadre d'une exposition au musée du Quai Branly à Paris - france O

 


Exposition à découvrir à Paris jusqu'au 10 février 2019 et en cliquant sur ce lien



► Son dernier ouvrage : " L'errance et le divers" éditions Gallimard
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Gérard Pont

Les + Lus