Une jeune bordelaise victime d'une pilule de la 3ème génération porte plainte

Leslie Pervieux est peut-être une victime de la pilule 3ème génération Méliane du laboratoire Mayer Santé. C'est en tout cas ce que son avocat a plaidé devant la commission d'indemnisation à Bordeaux aujourd'hui. Alors qu'elle prenait ce contraceptif, la jeune femme a été victime d'un AVC.

Leslie Pervieux lit la décision de la Commission d'Indemnisation des Victimes d'Infractions du Tribunal de Grande Instance de Bordeaux
Leslie Pervieux lit la décision de la Commission d'Indemnisation des Victimes d'Infractions du Tribunal de Grande Instance de Bordeaux © Jean-Pierre Stahl / France 3 Aquitaine
Victime d'un AVC à 25 ans... Le cas est suffisamment rare pour que Leslie Pervieux veuille en savoir plus sur ce qui a déclenché cet accident.

Une nuit de décembre 2010, Leslie se réveille prise d'un violent mal de tête, désorientée et ayant l'impression d'être dans du coton. Elle est victime d'un AVC. Une batterie d'examens s'ensuit et ne révèle aucune cause organique. Rapidement, c'est son contraceptif, la pilule Méliane, de 3ème génération qui est montré du doigt par les médecins.

Aujourd'hui, le cas de la jeune bordelaise était examiné par la Commission d'indemnisation des victimes d'infractions pénales. Son avocat, Me François Laforgues porte plainte contre le gynécologue de Leslie, le fabricant et l'Etat.

Regardez le reportage de Catherine Bouvet et Pascal Lecuyer.
Victime d'une pilule 3ème génération

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice santé polémique