Les Girondins de Bordeaux sur le chemin de la reprise

Avant la reprise de l'entraînement le 22 juin au Haillan, les Bordelais entament en début de semaine une préparation individuelle. Alors qu'en coulisses, les prochaines semaines seront capitales pour l'avenir d'un club attendu au tournant par la DNCG.
 

L'heure est aux grandes manœuvres au club des Girondins
L'heure est aux grandes manœuvres au club des Girondins © DR
Après des semaines de morne plaine, le centre d'entraînement va reprendre petit à petit un visage à peu près normal. Ce mardi, une partie des salariés, en télé travail, vacances ou chômage partiel, va revenir au siège du club. De l'activité dans les bureaux et sur les terrains également. Mais il n'y aura pas de joueurs à l'horizon, juste le ballet des tracteurs, comme ces dernières semaines. Le club a entrepris de refaire le terrain principal, en mauvais état, et d'en construire un supplémentaire juste à côté. Cela offrira à Paulo Sousa et ses joueurs de meilleures conditions de travail. 


Rendez-vous le 22 juin pour les joueurs 


Des rénovations que les joueurs et le staff découvriront dans trois semaines. Le retour au Haillan est prévu le lundi 22 juin. Avec au départ, une reprise individuelle ou en petits groupes et un bilan médical complet après plus de trois mois d'inactivité forcée.
D'ici là, l'effectif professionnel suivra une préparation physique individualisée, établie par Paulo Sousa et son staff. L'idée étant que chaque joueur effectue une remise en forme progressive, afin de réhabituer le corps à l'effort et limiter au maximum le risque de blessure. Bordeaux aura alors deux mois pour être prêt car la reprise de la Ligue 1 est prévue le week-end des 22 et 23 août.

Rendez-vous début juillet... avec la DNCG


Dans les premiers jours de juin, Bordeaux va envoyer ses documents comptables et budgétaires à la Direction Nationale de Contrôle et de Gestion avec ses prévisions pour la saison à venir. Comme pour tous les clubs professionnels de Ligue 1 et Ligue 2, le gendarme financier du football français va scruter les comptes des Girondins à la loupe. Avec peut-être encore plus d'attention qu'un autre club en raison de l'endettement et de son déficit estimé entre 55 et 60 ME.
Le propriétaire King Street devra a minima signer une nouvelle lettre l'engageant sur le déficit, voire même effectuer une recapitalisation du club, comme le préconisait déjà la DNCG lors de la vente du club il y a un an et demi.
Le président Bordelais Frédéric Longuépée se dit confiant. Aujourd'hui pourtant des sanctions ne sont pas exclues si le gendarme financier n'est pas convaincu par le business plan du club. L'audition est prévue pour début juillet.

Rendez-vous King Street- N.Florian...par écrit


Très agacé par le conflit entre les Ultramarines et la direction des Girondins et les autres polémiques qui ont secoué le club depuis un mois, Nicolas Florian avait demandé à voir le propriétaire et non plus Frédéric Longuépée comme c'était initialement envisagé. 
Mais si l'on fie aux déclarations du président bordelais à France Bleu Gironde, le représentant du propriétaire américain Daniel Ehrmann n'a pas l'intention de donner suite notamment parce qu'il y a déjà eu un premier rendez-vous en février. Le maire sortant et candidat à sa réélection aura seulement une réponse écrite sur la réaffirmation de l'engagement de King Street aux Girondins. Cela n'est pas un camouflet mais une certaine forme de distance ou d'irrespect que Nicolas Florian appréciera certainement à sa juste valeur. 






 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
girondins de bordeaux football sport ligue 1
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter