• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Les Girondins à quitte ou double ce soir à Strasbourg

Le défenseur des Girondins Vukasin Jovanovic et Adrien Thomasson, le Strasbourgeois, lors du match de Ligue 1 le 26 janvier 2019 à la Meinau - Strasbourg - / © PATRICK HERTZOG / AFP
Le défenseur des Girondins Vukasin Jovanovic et Adrien Thomasson, le Strasbourgeois, lors du match de Ligue 1 le 26 janvier 2019 à la Meinau - Strasbourg - / © PATRICK HERTZOG / AFP

Déjà battus deux fois en championnat de France par Strasbourg cette saison, les Bordelais retrouvent les Alsaciens ce soir pour une place en finale (18h45) dans la coupe de la Ligue. La marche est haute.

Par Nicolas Morin et CLH

C'est un match qui va changer le début d'année des hommes du Ricardo-Bedouet. Eliminés en coupe de France, d'Europe, relégués à sept points de l'Europe en championnat avant le sprint final, à priori il ne reste plus que la coupe de la Ligue pour sauver la saison. Eric Bedouet ne dit pas autre chose : 

C'est un match très important oui. Jouer une finale de coupe, c'est très important pour les joueurs, pour le club. On a tous envie d'y être. Mais il faudra se faire mal et tout donner. Il ne faut surtout pas avoir de regrets

Younousse Sankharé confirme :

On peut aller faire un résultat là-bas. On doit y parvenir pour nous, les supporteurs, le club. Et il y a aussi un trophée à la clé.


Et une place en Ligue Europa la saison prochaine pour le vainqueur de la finale le 31 mars à Lille. 
 

Bordeaux doit faire mieux


Mais pour se qualifier pour la 6e finale de coupe de la Ligue de leur histoire, les Girondins vont devoir nettement hausser leur niveau.
C'est facile à dire, à faire nettement moins. Depuis le début de l'année, ils alternent le correct ( victoires à Angers 2-1 et contre Dijon 1-0 ) et le mauvais (élimination à domicile contre Le Havre en coupe de France, défaites à Nice et Strasbourg en championnat).

Ce Bordeaux, branché sur courant alternatif, est donc capable de tout, mais trop peu souvent du meilleur. Avant de défier les Alsaciens et leur public de feu, ils n'ont guère de certitudes. "On ne peut pas encaisser un but à la dernière minute comme samedi à Strasbourg en championnat. Il faut être plus concentrés et meilleurs. Est-ce-qu'on en est capables? J'espère" précise Eric Bedouet. 
 

Strasbourg, la bête noire


L'élimination du Paris-Saint-Germain, quintuple tenant du titre en quarts de finale, a ouvert le tableau. Cela n'a pas échappé à l'entraîneur de Strasbourg. Thierry Laurey rajoute un peu de pression sur son adversaire du soir: " Le favori c'est Bordeaux. C'est une équipe taillée pour l'Europe". Mais au-delà des mots et de la guerre psychologique avant une demi-finale, c'est aussi une manière pour le coach alsacien de tenter d'équilibrer les forces en présence.
Car son équipe est favorite. Les Strasbourgeois ont déjà battu deux fois les Girondins  cette saison en championnat (2-0 et 1-0). Ils sont cinquièmes de Ligue 1 et en pleine confiance. Il faudra donc un grand Bordeaux pour passer l'obstacle :"Si on est finale, ça changera tout ", assure Eric Bedouet. Sinon, la fin de saison sera très longue en Gironde.

Eric Bedouet interrogé lundi par Nicolas Morin prévient ►
 
Eric Bedouet, pour les Girondins
Face à Strasbroug, un match important


 

Sur le même sujet

La gravité des faits

Les + Lus