Grève du 5 décembre : le point sur la mobilisation en Poitou-Charentes

Près de 7.000 personnes auraient formés le cortège de la manifestation d'Angoulême. / © Jérôme Deboeuf - France Télévisions
Près de 7.000 personnes auraient formés le cortège de la manifestation d'Angoulême. / © Jérôme Deboeuf - France Télévisions

Ce jeudi, de nombreux rassemblement ont lieux dans les villes de la région. Les premiers cortèges s’élançaient à 10 heures. Le point sur la mobilisation.
 

Par VG / JD / MJ / LG

Châtellerault (86)

Dans la Vienne, c’est à Châtellerault que le premier rassemblement avait lieu. La manifestation est partie à 10 heures de l’angle des rues Blériot et Maryse Bastié. Au total, plus de 1.500 personnes seraient réunies pour protester contre la réforme des retraites selon la police. De nombreuses professions se sont réunis dans l'espoir de faire plier le gouvernement. Une volonté qui s'entend notamment dans les chants scandés par les manifestants. 

On est là, on est là, même si Macron le veut pas nous, on est. Pour l'honneur des travailleurs et pour une retraite meilleure nous, on est là. 
- Extrait d'un des slogans des manifestants. 

Dans des slogans comme "Tous ensemble, tous ensemble" sont aussi largement utilisés. Le but est clair, fédéré au maximum pour peser sur les décisions.
Les syndicats sont présents en tête du cortège avec de nombreuses bandroles. / © Alexandra Lassiaille - France Télévisions
Les syndicats sont présents en tête du cortège avec de nombreuses bandroles. / © Alexandra Lassiaille - France Télévisions

Poitiers (86)

La mobilisation à Poitiers a débuté 14 heures porte de Paris. Le nombre de manifestants est nettement suppérieur aux 2.000 annoncés. Selon le décompte de la police, il y aurait près de 6.500 personnes.  Lorsque la tête du cortège est arrivée devant la casèrene des pompiers, la fin du cortège partait tout juste de la porte de Paris. 

Niort (79)

Beaucoup de monde également à Niort où la police a réscencé près de 5.000 manifestants. De leur côté, les organisations syndicales parlent elle, de plus de 8.000 personnes dans le cortège. 

Près de 7.000 personnes à Angoulême (16)

En Charente, la mobilisation est également très forte. Au total, près de 7.000 manifestants auraient été comptabilisés avant le départ devant le parvis de la gare. Un chiffre à prendre avec précaution. Une mobilisation rarement vue depuis 2010, ou le relèvement de l'âge légal de la retraite est passé à 62 ans.

Alain Héraud secrétaire académique de la FSU, est présent dans le cortège. Pour lui, les enseignants seraient les plus gros perdants de cette réforme. Le calcul de leur retraite ne serait plus calculé sur les six derniers mois de salaire, mais sur l'ensemble de leur carrière. Ce mercredi, Élise Moreau, la co-secrétaire du syndicat snuipp-Fsu , majoritaire dans le 1er degré, annonçait la fermeture d'un tiers des écoles.

Pour d'autres militants, comme Karine Sauvion, de la CGT , qui est aide-soignante au centre hospitalier de Cognac; l'allongement de la retraite serait encore un coup de plus porté aux salariés du secteur hospitalier alors que les conditions de travail se sont dégradées d'année en année.
Grève du 5 décembre : réactions des manifestants à Angoulême
Réactions et interviews lors de la manifestation du 5 décembre à Angoulême dans le cadre de la réforme des retraites. 1- Karine Sauvignon, membre de la CGT, aide-soignante au centre hospitalier de Cognac / 2- Henri Lalouette, secrétaire départemental de FO / 3- Alain Héraud, secrétaire académique de la FSU 16

2.500 personnes à Saintes selon la police (17)

A Saintes, la mobilisation a rassemblé 2.500 personnes selon la police. Dans le cortège étaient représentés de nombreux syndicats (CGT, FO, UNSA, FSU), mais aussi des professeurs du public et du privé (fait rare, il faut le souligner), mais aussi des cheminots, des hospitaliers, des pompiers et quelques dizaine de gilets jaunes.

Le rassemblement a eu lieu à 10h30 cours national à Saintes. Les manifestants se sont élancés à 11h30 après le discours des représentants syndicaux. La fin de manifestation est prévue à 17h rue Martel.

Parmi les revendications, en premier lieu, c’est la réforme des retraites qui fait grincer des dents. Mais il y a aussi d’autres revendications plus globales (en partie de la part des syndicats) sur la réforme de l’assurance chômage, le manque d’argent et de moyens dans les services publiques et enfin les violences policières.
Grève du 5 décembre : manifestation à Saintes (17)

 

Sur le même sujet

Les + Lus