Cet article date de plus de 4 ans

Grippe aviaire : Michel Guérard au secours des salariés de la filière gras

Une vingtaine de salariés issus de la filière gras seront reclassés dans les établissements du chef étoilé Michel Guérard. Depuis plusieurs semaines, en raison du confinement sanitaire imposé par le risque de contamination de la grippe aviaire, l'économie du canard gras tourne au ralenti.
Depuis plusieurs semaines, le gouvernement a imposé un vide sanitaire dans tous les élevages de la filière gras du Sud-Ouest. Un confinement qui a provoqué une baisse brutale de l'activité économique de ce secteur. Depuis le 2 mai et jusqu'au 15 aout, aucun canard ne sera abattu dans la région.
Beaucoup d'entreprises ont du mettre au chômage technique une partie de leur personnel. Ainsi la Maison Lafitte à Montaut dans les Landes a cessé sa production: 120 de ses 135 salariés sont passés en activité partielle (AFP)
Une situation qui a suscité un élan de solidarité de Michel Guérard, chef trois étoiles de son restaurant situé à Eugénie-les-Bains, au coeur même de l'activité de la filière gras. 
Unevingtaine de salariés au chômage technique du groupe Lafitte seront ainsi reclassés dans son établissement thermal et dans ses vignes. Les dirigeants de la maison de foies gras se sont déclarés "profondément touchés par le geste absolument gratuit" du chef étoilé (AFP).
.

           
r
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie grippe aviaire région nouvelle-aquitaine solidarité société gastronomie