300 jeunes chevaux en apprentissage au concours de saut d'obstacle de Saint-Hilaire-Bonneval

A Saint-Hilaire-Bonneval en Haute-Vienne, 300 chevaux venus de toute la France ont participé aujourd’hui à un concours de saut d’obstacle. Ce ne sont pas les cavaliers qui sont à l’honneur mais bien les jeunes chevaux qui sont en apprentissage.

Ile de Beauté, 4 ans, s'élance. La jeune jument enchaîne les obstacles en toute décontraction. Parmi les 300 jeunes cheveux participants, c'est une des locales de l'étape. Elle fait partie des écuries de Moncontour qui organisent ce concours. Elle s'en tire avec un sans faute. Une performance de bonne augure pour la suite. 

Aujourd'hui, ce n'est pas un concours d’obstacle comme les autres. Quand les enfants sont en vacances, à Saint-Hilaire-Bonneval se sont les chevaux qui sont à l’école.

Ce concours est effectivement dédié aux jeunes chevaux, c'est à dire âgés de 4 à 36 ans. 

"L'idée c'est de valoriser ces jeunes chevaux, de leur apprendre à faire des parcours. Des parcours beaucoup plus simples que pour les concours amateurs ou professionnels" explique Maud Hebras, des écuries "Les chevaux de Moncontour". 

Pour obtenir des chevaux spécialisés dans les sauts d’obstacles il y a donc tout au long de l’année des concours comme celui de saint Hilaire Bonneval. C’est ici que l’apprentissage des futurs champions se fait. Leurs principales qualités peuvent être décelées. 

"Comme des enfants ou des ados, ils ont tous des comportements différents. Il y a ceux qui ont beaucoup de sang, ceux qui mettent beaucoup d'énergie dans le saut et les chevaux plus grands, plus lents. Il faut arriver à tenir dessus, à donner les bons ordres pour franchir les obstacles du parcours de la meilleure des manières" confie Bertrand Clot, cavalier professionnel . 

Le concours se poursuit demain mercredi 20 avril. A la clef, une finale à Fontainebleau, début septembre.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité