Les agriculteurs vont-ils manifester en Limousin ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thomas Milon .

Si les syndicats majoritaires au niveau national ou local -en Haute-Vienne- n’appellent pas à manifester, un autre syndicat dénonce la réforme des retraites et veut prendre part au cortège.


 

Un jeudi noir sans une marée de tracteurs sur les routes de France et du Limousin.

La FNSEA, le syndicat majoritaire, en pleine négociation avec le gouvernement sur les marchés à l'export ne se mobilisera pas ce jeudi 5 décembre.
Sa présidente, Christiane Lambert l'a annoncé mardi 3 décembre à l'issue d'une rencontre avec le premier ministre.

Nous ne nous associerons pas au mouvement du 5, nous portons nos revendications agricoles, nous espérons que la réforme sera bénéfique. Christiane Lambert.


En Haute-Vienne, la coordination rurale qui tient désormais la chambre d’agriculture valide une probable amélioration de la condition des futurs retraités du secteur avec des réserves.

On a l’impression que ça va dans le bon sens. Un pas a été enclenché. Est-ce qu’il sera finalisé ?  On est encore dans le doute. Bertrand Venteau, Président de la chambre d'agriculture de Haute-Vienne.


Un autre syndicat, la confédération paysanne appelle toutefois à manifester car elle tient à défendre le portefeuille de la profession. Frédéric Lascaud, Porte-parole Nouvelle-Aquitaine, Confédération paysanne explique :

On ne souhaite pas que le gouvernement soit seul, avec l’agro-industrie, une réforme que nous ne voulons pas.


En France, un million d'agriculteurs retraités toucheraient 900 € par mois. Avec la future réforme des retraites, la pension minimum passerait à 1000 € à condition d'avoir une carrière pleine. Le député de la Creuse LREM Jean-Baptiste Moreau défend la réforme : On passerait à 85% du Smic et le gouvernement s'engage même à revaloriser les actuels retraités agriculteurs". Pas sûr que ces annonces rassurent l'ensemble du secteur.
 
Les agriculteurs vont-ils manifester en Limousin ? ©france 3 Limousin

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité