Bonneterie Moreau à Cussac : les vestiges de la prospérité

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pascal Coussy
Une machine à coudre abandonnée dans un des ateliers de la Bonneterie Moreau à Cussac (Haute-Vienne)
Une machine à coudre abandonnée dans un des ateliers de la Bonneterie Moreau à Cussac (Haute-Vienne) © Pascal Coussy / France Télévisions

Dans les années 70, la bonneterie Moreau était l'une des plus grosses usines textiles de France. A cheval sur les communes d'Oradour-sur-Vayres et Cussac, en Haute-Vienne, c'est aujourd'hui une friche. Mais la taille imposante des bâtiments en dit long sur son passé florissant.

Ici le temps s'est arrêté. Mystérieusement. Brutalement. Définitivement.

Au cœur de la campagne limousine, loin des grandes villes, le lieu est déroutant.

Une friche industrielle, 15 000 m2 de bâtiments vides et délabrés, étranges vestiges d'un des fleurons du textile français, témoins fantômatiques d'une prospérité passée.

Dans les années 70, à son apogée, 600 salariés travaillaient à la bonneterie Moreau.  Depuis sa fermeture il y 25 ans, les ouvriers n'y avaient jamais remis les pieds.

Il y a quelques jours, pour le première fois, certains d'entre eux sont revenus sur les lieux de leur passé révolu.

 

« J’y ai travaillé pendant 27 ans, j’y ai eu des bons souvenirs. Après, les dernières années, c’était que des années de souffrance. Et j’en rêve encore la nuit … voilà … c’est tout ce que je peux dire »

Marie-Thérèse, ouvrière

 

 

 

VIDEO : 

durée de la vidéo : 03min 36
Bonneterie Moreau à Cussac : les vestiges de la prospérité ©France Télévisions

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.