Canicule : comment les Ehpad se préparent à affronter les fortes chaleurs

Publié le
Écrit par Nina Santi .

Météo France a annoncé que les températures vont grimper jusque 34 degrés en Haute-Vienne. C'est 8 degrés de plus que les normales de saison. Comment se préparent les personnes âgées face à cette vague de chaleur précoce ?

La précocité de cette vague de chaleur reste du jamais vu en France. Ce mercredi 15 juin 2022, les températures maximales pourraient atteindre entre 32 et 34 degrés en Limousin, selon Météo France. Les prévisionnistes annoncent entre 38 et 39 degrés pour les journées de vendredi 17 et samedi 18 juin.

Un protocole caniculaire est en application dans les Ehpad depuis le 1er juin pour protéger les personnes âgées. Et dans tous les lieux publics pour les enfants, les femmes enceintes ou tout autre public à risque, des fortes chaleurs. 

Niveau 1 franchi

Depuis le 1er juin, la veille saisonnière est appliquée dans les établissements recevant des publics à risques. Cette veille, réalisée par Santé Publique France en collaboration avec Météo France permet de croiser des données épidémiologiques avec des bulletins météorologiques afin d’adapter les actions de terrain. Actuellement nous sommes à ce niveau 1 de veille saisonnière mais le préfet pourrait rapidement basculer en niveau 3 "alerte canicule" au vu des températures annoncées cette semaine. L'alerte de niveau 4 déclenchée par le Premier ministre permet quant à elle, une "mobilisation maximale" de tous les acteurs du territoire sur le plan sanitaire.

Mesures mises en place

Depuis plusieurs semaines, les équipes de soignants de l'Ehpad du Mas de Rome à Limoges sont à l'affût de tous signes cliniques qui témoigneraient de déshydratation chez les 88 résidents de l'établissement. Pour Olivia Merle, la médecin coordinateur de cet Ehpad, il faut d'ores et déjà mettre en place des mesures. 

Il faut qu'ils aient moins d'épaisseurs, il y a des passages de boisson beaucoup plus fréquemment. Les transmissions entre les agents et les soignants plusieurs fois par jour permettent de savoir qui a bu ou pas, qui a bien ou peu mangé afin de pouvoir à chaque moment réguler cette consommation au mieux par rapport au risque de déshydratation

Dr Olivia Merle

Médecin coordinateur à l'Ehpad du Mas Rome

Pour Jocelyne Nguyen, jeune infirmière, qui a déjà travaillé lors de plans canicules, il faut appuyer sur l'hydratation lors de chaque passage en chambre :  "ils ne ressentent pas forcément la soif donc on est obligés de leur rappeler régulièrement de boire [...] s'ils n'aiment vraiment pas l'eau, on va leur donner des yaourts, des glaces". Elle ajoute, des points de vigilance clés comme le pli cutané qui "a tendance à faire des petits plis lorsqu'une personne est déshydratée",les constipations ou encore es changements de comportements par les personnes Alzheimer. 

Si la fonction rénale n'est pas assez efficace, cela peut engendrer des surdosages sur les médicaments. Il y a pleins de risques apparentés à la déshydratation.

Jocelyne Nguyen

Infirmière

Selon Santé Publique France, 1 924 décès ont été observés lors de l'été 2021.

Retrouvez l'intégralité du reportage ici : 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité