• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Cessons de “glander”, le message des douaniers de Limoges

© Unsa Douanes
© Unsa Douanes

Ils ont posté leur photo sur les réseaux sociaux. 5 douaniers qui tournent le dos devant le panneau de la commune de "Glandon" dans le sud de la Haute-Vienne. Une manière amusante de faire passer un message, mais le malaise est bien réel chez les fonctionnaires des douanes.

Par Christophe Bodin

C’est un message diffusé sur le compte Twitter de Vincent Thomazo, secrétaire général du syndicat Unsa Douanes, l’orthographe n’est pas parfaite, mais le message est clair : nous sommes des agents des douanes, et nous perdons notre temps.

C’est le sentiment de certains fonctionnaires des douanes et de leurs syndicats, leur hiérarchie leur donnerait des ordres destinés à les détourner de certaines missions, de certains secteurs sensibles.

C’est ce qu’affirme Vincent Thomazo : "Plutôt que de courir le risque de voir des images dans les médias de files d’attente et de gens mécontents, les ordres détournent les agents sur des secteurs où ils ne risquent pas de rencontrer grand monde."

C’est fait pour contrer la grève du zèle, qui s’étend partout depuis 2 mois chez les douaniers, avec des collègues qui font des contrôles renforcés et forcément, ça implique de perturber des zones avec de forts passages, comme des tunnels, des gares, des aéroports.

 


"Au départ, ce mouvement est parti des collègues des Hauts-de-France, à cause de leurs craintes sur le Brexit. Cela a été le détonateur, ils ont compris que leurs conditions de travail allaient se détériorer, les agents allaient avoir beaucoup plus de contrôles, plus de travail de nuit, et ils se sont sentis laissés pour compte. Cela a fait ressortir des souffrances qui sont latentes depuis des années avec la multiplication des restructurations. En 15 ans nous avons perdu 6000 postes". 

Le mouvement s'est étendu à la France entière. Il faut bien voir que le Brexit aura des conséquences partout, chez vous en Limousin, dans les aéroports qui ont des lignes directes avec le Royaume-Uni. Dans le même temps, sur certains territoires, notamment dans le centre, et ça vous concerne pour la Creuse ou la Corrèze, les effectifs ont chuté.


"Pour ne pas faire de vague, éviter les files d'attente, on demande donc aux agents de faire leur travail dans des zones où ils sont sûrs, ou presque, de ne rien trouver. Nous avons des ordres qui demandent expressément de ne pas faire de lutte contre la fraude, sauf si les véhicules sont signalés, c’est un détournement des missions initiales et les collègues ont le sentiment qu’on les occupe à ne rien faire, volontairement."

Sur son fil Twitter, le message des douaniers limougeauds vient rejoindre la longue liste des autres messages des "douaniers en colère", car les douaniers, en fonction de leurs missions, ne peuvent exercer classiquement leur droit de grève. Sur un de ces messages, les douaniers vont jusqu'à qualifieer les ordres qui leur sont donnés de "stupides". 
 
 
 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Intervention du Procureur de la République de Mont-de-Marsan

Les + Lus