Condat-sur-Vienne : la fin de Coop Atlantique confirmée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Noëlle Vaille
L'entrepôt haut-viennois fermera ses portes fin juin.
L'entrepôt haut-viennois fermera ses portes fin juin. © Pascal Coussy- France 3 Limousin

La direction de Coop Atlantique a confimé ce jeudi 23 janvier 2020 la suppression de 142 postes et la fermeture de l'entrepôt de Condat-sur-Vienne. 58 salariés y travaillent actuellement. Le site fermera fin juin. La direction, de son côté, a évoqué un potentiel repreneur.

Le couperet est tombé ce jeudi 23 janvier 2020 : le site de Coop Atlantique basé à Condat-sur-Vienne près de Limoges, fermera ses portes à la fin du mois de juin.
Les 58 salariés du site s’y attendaient, mais le coup est rude.

On n’en est plus à sauver l’entreprise », explique Florian Navaud du syndicat FO. On va essayer de négocier pour que les gens puissent partir dignement et avoir le fruit des années de travail qu’ils ont fourni.

Les salariés espèrent aussi un reclassement dans l'un des 10 magasins haut-viennois de Coop Atlantique.

Même désarrois pour les salariés de Coop Atlantique de Saintes, le second site basé en Charente-Maritime où 84 autres postes vont être supprimés.
Eric Victor, délégué syndical CGT ne cache pas son amertume :

Cet outil de travail, il aurait fallu que les dirigeants le considèrent d’une autre façon que par les chiffres, parce qu’il y a des hommes à l’intérieur.

Un espoir de reprise 

Seul espoir pour les salariés haut-viennois, l’existence d’un potentiel repreneur évoqué cet après-midi par le directeur général de Coop atlantique :

On a une piste sérieuse, assure Hervé Flambard,
 avec un repreneur qui pourrait offrir un certain nombre de création d’emplois ici.

En attendant, les négociations entre la direction et les syndicats reprendront le 31 janvier.
 
La fermeture de Coop Atlantique à Condat-sur-Vienne

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.