Coronavirus : des masques artisanaux fabriqués près de Limoges

Ces masques sont faits à partir de draps, de bonnets de soutien-gorge, et de filtres à aspirateur. / © W.Schumann
Ces masques sont faits à partir de draps, de bonnets de soutien-gorge, et de filtres à aspirateur. / © W.Schumann

Une couturière de Saint-Léonard-de-Noblat, en Haute-Vienne, s'est lancée dans la confection de masques artisanaux pour protéger du Coronavirus. Elle a déjà fourni plusieurs professionnels de santé, ainsi que de nombreux particuliers.

Par Gwenola Bériou

L'idée lui trottait dans la tête depuis quelques jours... Le week-end dernier, Céline Benzi s'est lancée.
Depuis trois jours, sans compter ses heures, elle confectionne des masques de protection artisanaux, pour tenter de pallier la pénurie de masques chirurgicaux.
Cette couturière, qui a repris avec son mari, il y a trois ans, la mercerie Lagrange - une institution à Saint-Léonard-de-Noblat - s'est dit que son savoir-faire pouvait être utile en ces temps de crise, où la solidarité revient au premier rang.
 

Des coques de soutien-gorge et des filtres d'aspirateurs


Il a d'abord fallu réunir les différents éléments nécessaires à la confection des masques, en utilisant le système D, puisque désormais les commerces sont fermés.

Dans un dépôt vente, Céline a trouvé des draps d'hôtel en coton serré - un coton classique n'étant pas assez filtrant.
Elle a récupéré la mousse en polyuréthane des coques de maillots de bain et de soutien-gorge dont elle avait un stock d'invendus au magasin, afin de donner la forme arrondie aux masques.
 
Des coques en polyuréthane pour confectionner des masques artisanaux. / © W.Schumann
Des coques en polyuréthane pour confectionner des masques artisanaux. / © W.Schumann

Elle a acheté des filtres d'aspirateurs anti-acariens en tissu non tissé, pour réaliser une petite filtration, et un stock d'élastiques en caoutchouc pour les attaches au niveau des oreilles.
Enfin, les pâtissiers du coin lui ont fourni des petits liens métalliques (qui servent à fermer les sachets) qu'elle utilise pour réaliser des pince-nez.
 
Tous les éléments nécessaires à la fabrication de ces masques artisanaux. / © W.Schumann
Tous les éléments nécessaires à la fabrication de ces masques artisanaux. / © W.Schumann


Ainsi équipée, Céline s'est lancée, avec la participation active de son mari, dans la fabrication des masques. Il lui faut une dizaine de minutes pour en confectionner un.
Pour respecter toutes les mesures de sécurité, elle les lave ensuite à l'eau oxygénée, les fait sécher avec quelques gouttes d'huile essentielle et les conserve dans des boîtes hermétiques.
En trois jours, le couple a fabriqué et commercialisé 140 masques. Et les commandes affluent : près de 200 masques supplémentaires, à ce jour.
 

Les professionnels de santé intéressés

L'initiative a vite bénéficié du bouche-à-oreille, et de nombreux habitants de saint-Léonard-de-Noblat, sont venus s'équiper d'un ou deux masques.
L'avantage de ces masques en tissu est qu'ils sont lavables, et donc réutilisables.

Les professionnels de santé se sont aussi montrés intéressés.
Une médecin généraliste de St Léonard, enceinte, a passé une commande de vingt masques pour son cabinet médical : 

Nous sommes deux médecins, et il nous reste seulement une cinquantaine de masques chirurgicaux. Sachant qu'il faut en changer toutes les 4 heures, notre stock ne va pas durer longtemps. Ces masques artisanaux, c'est donc mieux que rien. Nous pouvons utiliser le masque en tissu comme sur-masque, sur le masque chirurgical, et le laver plus régulièrement. Cela nous permet de garder plus longtemps le masque chirurgical.

Le médecin généraliste en a profité pour contacter la deuxième couturière de la commune, qui s’est elle-même lancée dans la confection de masques en tissu.

D’autres professionnels de santé de Saint-Léonard-de-Noblat ont déjà commandé les masques artisanaux : des infirmiers libéraux, des ambulanciers, des aides à domicile, ainsi que les deux pharmacies de la commune qui les utilisent pour leurs salariés.

Bien sûr, ces masques artisanaux n'ont pas vocation à remplacer les masques professionnels. L'effet filtrant n'est pas le même. Mais il reste plus protecteur qu'un simple tissu devant la bouche... voire rien du tout, comme c'est le cas actuellement pour de nombreux professionnels de santé.

Tweet de D.Dupagne, médecin généraliste : 
 
 

Appel à la solidarité

Pour continuer à fabriquer ces masques, Céline va bientôt arriver en rupture de certains éléments. Elle aurait besoin d'un stock de gros élastiques, de pince-nez un peu longs et rigides, et de filtres aspirateurs. 
Avis à d'éventuels fournisseurs...

 

Qui est prioritaire pour avoir un masque ?

Le gouvernement a défini une stratégie nationale pour l'approvisionnement des masques. Ceux-ci doivent bénéficier en priorité aux professionnels de santé amenés à prendre en charge des patients atteints de Covid 19 : dans les cabinets médicaux, à l'hôpital et dans les structures médico-sociales accueillant des personnes fragiles, ainsi qu'aux service d'aide à domicile (même si ce n'est pas souvent le cas).

Une livraison du stock national doit être effectuée ce mercredi 18 mars en Nouvelle Aquitaine, dans les établissements de santé, et dans les pharmacies où les professionnels de santé devront aller se fournir.

Pour la population, seules les personnes ayant des fragilités peuvent se faire prescrire des masques par leur médecin et aller les retirer, avec l’ordonnance, à la pharmacie. 

L'Agence régionale de Santé (ARS) de Nouvelle Aquitaine a procédé à un inventaire des stocks de masques actuellement disponibles dans les établissements médico-sociaux, les administrations et les collectivités locales de la région.
Au total, 2 millions de masques FFP2 et chirurgicaux ont été recensés. Ils sont pour la plupart périmés mais, selon les experts, leur efficacité est tout de même garantie.
Ces masques vont être réaffectés aux établissements de santé en tension et aux professionnels de santé libéraux.

La Ville de Limoges a annoncé ce mercredi 18 mars qu'elle allait distribuer 87 000 masques aux professionnels de santé de Limoges : 47 000 masques vont être livrés aux hôpitaux, dont 30 000 au CHU, et 40 000 masques seront réservés aux médecins et infirmiers libéraux.
 

Sur le même sujet

Les + Lus