Coronavirus : pourquoi le nombre de malades en Haute-Vienne a-t-il triplé en une semaine ?

En Haute-Vienne, le nombre de personnes diagnostiquées positives au Coronavirus a triplé en une semaine. / © MaxPPP - PhotoPQR - Presse Océan - Olivier Lanrivain
En Haute-Vienne, le nombre de personnes diagnostiquées positives au Coronavirus a triplé en une semaine. / © MaxPPP - PhotoPQR - Presse Océan - Olivier Lanrivain

Selon les chiffres transmis par l'Agence régionale de santé ce vendredi 3 avril 2020, le nombre de cas diagnostiqués en Haute-Vienne serait passé en une semaine de 80 à 237, soit une augmentation de 300%, en faisant le deuxième département de la Nouvelle-Aquitaine le plus touché par l'épidémie.

Par Gwenola Beriou

Chaque vendredi soir, l'Agence régionale de santé de la Nouvelle-Aquitaine fournit les chiffres liés à l'épidémie de Coronarivus détaillés par département.
Les données transmises hier soir concernant la Haute-Vienne nous ont interpellés : en une semaine, le nombre de cas diagnostiqués dans le département est passé de 80 à 237, soit une hausse de 300%. 
La Haute-Vienne devient ainsi le deuxième département de la Nouvelle-Aquitaine le plus touché par l'épidémie, dépassant cette semaine le département de la Vienne qui recense 194 cas contre 88 la semaine précédente.
 


Alors, certes, les chiffres augmentent dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Ils reflètent naturellement l'évolution de l'épidémie. Mais dans la plupart des départements, le nombre de cas diagnostiqués en une semaine a doublé, alors qu'en Haute-Vienne le chiffre a triplé.
Quelle peut-être l'explication ?
 

Nos hypothèses


Spontanément, nous avançons quelques hypothèses.
Limoges étant la deuxième plus grande ville de la Nouvelle-Aquitaine, il est normal que le nombre de cas évolue plus rapidement que dans les départements ruraux. D'autant plus que la moyenne d'âge de la population y est particulièrement âgée.

Par ailleurs, cette semaine, les laboratoires d'analyse privés de Limoges ont commencé à effectuer des tests de diagnostic en "drive" (directement dans la voiture de la personne testée, sur le parking du laboratoire). Le nombre de tests et de malades diagnostiqués a donc logiquement augmenté.
 

L'explication de l'ARS


Contactée, l'Agence régionale de santé de la Nouvelle-Aquitaine nous fournit une autre explication.
L'augmentation dans certains départements serait liée à la géolocalisation des cas diagnostiqués. Certains cas confirmés la semaine dernière étaient encore en cours d'investigation pour être affectés à un département. Leur géolocalisation et le diagnostic des cas contacts peut expliquer la miltiplication rapide des cas dans certains départements.

Par ailleurs, les trois départements de la Nouvelle-Aquitaine accueillant des CHU (Bordeaux, Limoges, Poitiers) ont des chiffres légèrement surévalués, car Santé Publique France - l'organisme chargé d'effectuer des statistiques sur le Coronavirus - a décidé d'affecter les cas confirmés en cours d'investigation au département dans lequel la personne a réalisé le test de dépistage. 
 

Une évolution plutôt rassurante


A regarder de plus près les statistiques de Santé Publique France, il semblerait que les données soient plutôt rassurantes concernant le nombre de personnes hospitalisées pour Covid 19 en Haute-Vienne, stabilisé à une soixantaine de patients depuis plusieurs jours.
Après une augmentation le week-end dernier liée au transfert de six patients venant de Colmar, la courbe a plutôt tendance à rallentir.
Même si personne ne peut présager de l'évolution dans les prochains jours...
 
© Santé Publique France
© Santé Publique France

 

Sur le même sujet

Les + Lus